Les 5 substances les plus addictives et leurs conséquences sur le cerveau

04/03/16 à 13:57 - Mise à jour à 13:56

Source: The Independent

Voici les cinq substances les plus addictives, selon un groupe d'experts. Le classement contient notamment la nicotine et l'alcool.

Les 5 substances les plus addictives et leurs conséquences sur le cerveau

© iStock

A quoi juge-t-on qu'une substance est addictive ? Selon les chercheurs, cela se calcule notamment en fonction des dommages qu'elle cause, la facilité avec laquelle la personne va y devenir accro et dans quelle mesure elle active le système de dopamine du cerveau. Mais il y a d'autres façons de mesurer le potentiel addictif d'une drogue, qui dépendent des chercheurs. Une manière de les classifier, c'est de demander à un groupe d'experts. C'est ce qu'ont fait David Nutt et ses collègues en 2007 avec des experts en addiction, explique Eric Bowman, Maître de conférences en psychologie et en neurosciences à l'Université de St Andrews, dans un article écrit pour The Conversation.

1. L'héroïne

L'héroïne se retrouve en première position, avec un score addictif de 2,5 sur un maximum de 3. L'héroïne est un opiacé qui provoque une hausse de 200% du niveau de la dopamine dans le cerveau, selon des expériences sur les animaux. En plus d'être la plus addictive, l'héroïne est également dangereuse, car la dose mortelle est seulement cinq fois supérieure à la dose requise pour être "high". Elle est aussi classée deuxième drogue la plus néfaste pour les consommateurs et pour la société.

2. L'alcool

Bien que légal dans beaucoup de pays, l'alcool obtient la deuxième position, avec un score de 2,2 sur 3. L'alcool produit bon nombre d'effets sur le cerveau, notamment celui d'augmenter entre 40% et 360% le niveau de dopamine dans le système de récompense du cerveau. Plus on boit, plus le niveau de dopamine augmente. Environ 22% des personnes ayant goûté à l'alcool en deviendront accros à un moment de leur vie. L'alcool a également été classé comme la drogue la plus dommageable de toutes sur le long terme, selon d'autres experts.

3. La cocaïne

La cocaïne empêche les neurones d'éteindre le signal de la dopamine, ce qui entraîne une activation anormale du chemin de récompense du cerveau. Dans les expériences sur les animaux, la cocaïne causait une triple augmentation du niveau de dopamine par rapport à la normale. Environ 21% des personnes qui ont essayé la cocaïne deviennent dépendants un jour. Elle est similaire à d'autres stimulants addictifs, comme la méthamphétamine et les amphétamines.

4. Les barbituriques

Les barbituriques étaient à l'origine utilisés pour traiter l'anxiété et pour les troubles du sommeil. Ils interfèrent avec le signalement chimique dans le cerveau et causent la fermeture de diverses régions du cerveau. A faible dose, les barbituriques provoquent l'euphorie, mais à forte dose, ils peuvent être mortels, car ils mettent la respiration en difficulté.

5. La nicotine

La nicotine est le principal ingrédient addictif du tabac. Quand quelqu'un fume une cigarette, la nicotine est rapidement absorbée par ses poumons et livrée au cerveau. De plus, elle est incroyablement addictive. Plus de deux tiers des Américains qui ont fumé ont été dépendants pendant une période plus ou moins longue de leur vie.

Nos partenaires