Le "souffle du diable", la drogue utilisée par certains voleurs

14/10/15 à 15:48 - Mise à jour à 19/10/15 à 10:42

On l'appelle "souffle du diable" ou encore "souffle du dragon". Cette "drogue du voleur" fait perdre leur libre arbitre à ceux qui en sont victimes et est l'une des plus dangereuses au monde.

Le "souffle du diable", la drogue utilisée par certains voleurs

Datura, plante où la scopolamine est particulièrement abondante. © iStock

Récemment, cinq Chinois ont été interpellés par la police judiciaire à l'aéroport de Roissy (Paris). Ils sont soupçonnés d'avoir commis plusieurs vols ces dernières semaines. Pour intimider les victimes, ni couteau ni arme à feu, mais bien une drogue dont la composition serait très proche du "souffle du diable", révèlent plusieurs quotidiens français, comme Ouest-France.

Les effets de cette substance pharmacologique appelée "scopolamine" sont interpellant : effacement de la mémoire et suspension du libre arbitre. Quelques dixièmes de milligrammes suffisent pour mettre la victime dans un état de soumission.

Une drogue qui "zombifie" sa victime

Plus concrètement, le "souffle du dragon" est un mélange de scopolamine et d'atropine.

"À forte dose, la scopolamine provoque d'intenses hallucinations délirantes, une perte de contrôle et de l'amnésie. L'atropine accentue les effets de la scopolamine. Ingurgiter ces deux substances n'empêche toutefois pas de conserver des fonctions motrices. Autrement dit, l'usager est comme "zombifié"", explique Jean-Louis Montastruc, Professeur de pharmacologie médicale à Toulouse et membre de l'Académie de Médecine, interrogé par Sciences et Avenir.

Ces deux substances, à très faible dose thérapeutique, sont parfois utilisées, séparément, dans la composition de médicaments. Mais le mélange donne un cocktail extrêmement dangereux, provoquant hallucinations et même parfois des amnésies temporaires, précise Sciences et Avenir.

En 2012, le magazine Vice avait consacré un reportage vidéo en Colombie sur cette drogue, la qualifiant de "drogue la plus dangereuse du monde".

En savoir plus sur:

Nos partenaires