Le secret des Nordiques pour survivre à un long hiver sans déprimer

25/11/15 à 15:55 - Mise à jour à 26/11/15 à 09:11

Source: Le Vif

Les jours se font de plus en plus courts et la pluie ne nous épargne pas, de quoi donner le bourdon à plus d'une personne vivant sous nos latitudes. Les Norvégiens ont un secret pour traverser l'hiver le coeur joyeux. On vous le livre.

Le secret des Nordiques pour survivre à un long hiver sans déprimer

Tromsø, en Norvège du Nord. © istock

En Norvège, tout au nord, du mois de novembre à janvier, le soleil ne se lève pas, c'est la Nuit Polaire. Pourtant, malgré la pénombre et les conditions climatiques rudes, les Norvégiens ne sont pas plus déprimés en hiver. C'est le constat qu'a fait Kari Leibowitz, une chercheuse de Stanford. Lors de son séjour d'août 2014 à juin 2015 dans la ville de Tromsø à quelque 300 kilomètres du cercle arctique, elle a constaté que contrairement à ce qu'on pourrait penser, le taux de dépression saisonnière n'était pas si élevé, explique-t-elle sur le site The Atlantic.

Quel est donc le secret des Norvégiens pour garder leur gaieté tout au long de ces mois sombres ? Au lieu de se morfondre, ils ont décidé de voir l'hiver comme une période de l'année qu'il ne fallait pas surmonter, mais au contraire, dont il fallait profiter de tous les petits plaisirs. Pour se réconforter, les Norvégiens se rassemblent, sirotent de bons chocolats chauds, créent des liens forts entre eux, s'enroulent dans des plaids douillets, allument des bougies, se réjouissent d'aller skier, de humer le grand air ou s'extasient devant les différentes nuances de la neige ou des aurores boréales.

"Il n'y a pas de mauvais temps, juste de mauvais habits"

Des festivités variées ponctuent ce moment de l'année et font en sorte que les habitants ne se sentent pas seuls pour l'affronter. Leur devise: "Il n'y a pas de mauvais temps, juste de mauvais habits". Un mot de leur vocabulaire définit aussi très bien l'ambiance qu'ils créent dans leur maison et dans les restaurants et bars de la ville: "koselig", pour "cosy, douillet", un peu comme une ambiance permanente de Noël, sans le stress qui l'entoure, commente Kari Leibowitz.

Même s'il n'est pas toujours facile de copier cette ambiance dans d'autres régions d'Europe, pour la chercheuse, il suffit de changer tout simplement de mentalité et de refuser de participer à la négativité ambiante. De petites choses peuvent toutefois être exportées du Grand Nord norvégien. En premier lieu, Kari Leibowitz conseille d'arrêter de se plaindre du mauvais temps et de plutôt se réjouir du bon thé ou du délicieux chocolat chaud que le froid nous offre de boire tout au long de la journée. Ou encore, parler des première neiges qui nous permettront d'aller skier, et aller prendre le grand air, même s'il est piquant, en sachant qu'on aura moins froid après quelques minutes. "Le seul fait d'essayer consciemment d'avoir une 'positive attitude' face à l' hiver peut suffire à tout changer."

En savoir plus sur:

Nos partenaires