Le sèche-mains à air pulsé envoie 27 fois plus de bactéries dans l'air qu'une serviette de papier

25/11/14 à 10:08 - Mise à jour à 12:02

Source: L'express

Des chercheurs britanniques se sont intéressés à la transmission de bactéries dans l'air après l'usage de différents modes de séchage des mains. Les résultats sont assez étonnants pour les séchoirs à air pulsé.

Le sèche-mains à air pulsé envoie 27 fois plus de bactéries dans l'air qu'une serviette de papier

© Mile Atanasov/istock

De plus en plus de restaurants et d'entreprises ont remplacé les essuie-mains et les distributeurs de serviettes de leurs toilettes par un sèche-main à air pulsé et notamment le modèle conçu par une marque scandinave célèbre pour ses aspirateurs sans sac. Si on peut louer l'initiative plus écologique que l'utilisation du papier et plus économique que d'autres sèche-mains électriques énergivores, il n'en va pas de même pour l'hygiène. Ces séchoirs à air pulsé dans lesquels on plonge le temps de quelques secondes les mains à la verticale pour les sécher n'éliminent en effet pas de manière efficace les bactéries, qui rappelons-le, ont un taux de transmission plus élevé sur une peau mouillée.

Cette constatation ressort des résultats d'une étude de chercheurs de l'université de Leeds (Royaume-Uni) qui ont réalisé plusieurs tests, comme l'a repéré Sciences et Avenir. Les résultats scientifiques ont été publiés dans le Journal of Hospital Infection. Pour réaliser leur expérience, les scientifiques ont invité les participants à leur étude à se salir les mains, en les contaminant avec des lactobacilles, des bactéries que l'on trouve dans les toilettes et qui peuvent rester longtemps sur les mains lorsque le lavage n'est pas bien réalisé. Les personnes testées se sont séchés les mains, avec trois méthodes différentes : un sèche-mains à propulsion d'air, un sèche-mains électrique ordinaire et une simple serviettes en papier. Des échantillons d'air ont ensuite été capturés à proximité des systèmes de séchage.

Résultat: pour les sujets qui avaient utilisé le sèche-mains à propulsion d'air, le taux de bactéries était 4,5 fois plus élevé qu'avec un sèche-mains électrique ordinaire. C'est la serviette en papier qui a le meilleur pouvoir de destruction des bactéries, car entre le papier et le sèche-mains à air propulsé, la différence est en effet de 1 à 27.Conclusion étonnante: le sèche-main à air pulsé peut sembler plus performant et plus ludique mais il envoie tout de même 27 fois plus de bactéries dans l'air qu'une simple serviette de papier. Les chercheurs de cette étude suggèrent d'ailleurs de privilégier l'utilisation du papier, et surtout dans les hôpitaux, pour éviter toute contamination.

Nos partenaires