Le régime méditerranéen protège le cerveau du vieillissement

06/01/17 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: The Independent

Le régime méditerranéen " peut aider à ralentir le vieillissement du cerveau et la perte de mémoire ", selon une étude.

Le régime méditerranéen protège le cerveau du vieillissement

© Getty Images/iStockphoto

C'est connu : le régime méditerranéen est bénéfique à plusieurs niveaux. Une nouvelle étude vient ajouter un avantage à la liste. En effet, ce type d'alimentation serait aussi bon pour le cerveau qu'il l'est pour le corps, notamment en ralentissant son vieillissement.

Une étude menée par des universitaires pour la revue Neurology a révélé que les personnes plus âgées qui suivent un régime méditerranéen perdraient moins de volume cérébral sur une période de trois ans par rapport à ceux qui ne suivaient pas aussi assidûment ce régime. "Lorsqu'on vieillit, le cerveau rétrécit et on perd des neurones, ce qui peut affecter l'apprentissage et la mémoire ", explique Michelle Luciano de l'université d'Edimbourg (Ecosse), auteure de l'étude.

Les chercheurs ont commencé à étudier les régimes de 967 Ecossais de 70 ans qui n'avaient pas de démence. Parmi les participants, 562 ont eu un scanner du cerveau à l'âge de 73 ans pour en mesurer le volume global, le volume de la matière grise et l'épaisseur du cortex. Dans ce groupe, 401 personnes ont passé une seconde IRM à 76 ans.

La différence d'alimentation explique 0,5% de volume total du cerveau, un effet deux fois moindre à celui du vieillissement normal. Les résultats étaient les mêmes après avoir ajouté d'autres facteurs qui jouent sur la taille du cerveau, comme l'âge, le niveau d'étude et le fait d'avoir du diabète ou de l'hypertension. En revanche, aucun lien n'a été démontré entre le volume de matière grise ou l'épaisseur du cortex et le régime méditerranéen.

Le régime méditerranéen comprend une grande quantité de fruits et légumes, d'huile d'olive et de céréales comme le blé et le riz, une quantité modérée de poisson, produits laitiers et vin, et une quantité limitée de viande. Le résultat de l'étude n'est pas forcément dû à la quantité de poisson consommé, réputé "bon pour le cerveau", selon les scientifiques. Cela pourrait être dû à un élément du régime méditerranéen, comme à une combinaison de tous.

Nos partenaires