Le quinoa peut-il vraiment vous sauver la vie ?

24/03/15 à 15:59 - Mise à jour à 16:20

Manger chaque jour un bol de quinoa réduirait les risques de mort prématurée d'environ 20 %, selon une étude de l'Université d'Harvard.

Le quinoa peut-il vraiment vous sauver la vie ?

© iStock Photos

Et si votre petit-déjeuner vous sauvait la vie ? C'est ce que peuvent laisser penser les résultats d'une étude menée par le département santé de l'Université d'Harvard (États-Unis), rapporte le Telegraph. Pendant 14 ans, des chercheurs ont analysé le régime alimentaire et la santé de presque 370 000 Américains. Verdict : manger 34 grammes de quinoa par jour diminuerait de 17 % les risques de mort prématurée due aux cancers, attaques cardiaques, problèmes respiratoires et diabète de type 2.

Ces effets hautement bénéfiques seraient en fait l'apanage de l'ensemble des grains entiers (céréales complètes), comme le blé, l'avoine et le maïs, riches en fibres alimentaires, minéraux et antioxydants. Leurs bienfaits permettraient, en outre, de lutter contre les migraines, diminuer la sensation de faim et l'asthme juvénile, affirmait en 2010 une étude néerlandaise.

Comment en profiter un maximum

Toutefois, l'enquête publiée par The Telegraph, en plus d'être "à nuancer", s'avère incomplète, selon Geneviève Mahin, nutritionniste liégeoise interrogée par nos soins. "Ce qui est important et que l'article de ne dit pas c'est que les céréales complètes contiennent, en effet, des minéraux, mais aussi de l'acide phytique (contenu dans les enveloppes des graines, NDLR). Or, celui-ci doit être transformé afin que les minéraux puissent être assimilés", explique-t-elle. "Pour cela, il suffit de faire tremper les céréales dans de l'eau additionnée de jus de citron : flocons d'avoine, quinoa, etc. Concernant le quinoa en particulier, il faut le faire tremper 4 h dans de l'eau de source additionnée de citron et cela fera "germer" la graine et potentialisera ainsi les nutriments."

Pour manger assez de céréales complètes, environ 38 grammes pour les hommes, 25 pour les femmes, "il convient d'alterner les pains et de choisir une montée au levain, pour la dégradation de l'acide phytique", conseille-t-elle. "Et choisir les versions non raffinées et les alterner en version sucrée ou salée."

Le quinoa, "la mère des céréales"

Convaincus par les vertus de la graine, les Incas avaient l'habitude d'appeler le quinoa "la mère des céréales". Un statut mérité ? " Disons que le quinoa a la particularité de contenir tous les acides aminés essentiels et ne nécessite donc pas d'association comme les autres céréales et légumineuses qui doivent être combinées pour apporter assez de protéines, essentiellement dans un régime végétarien ou végétalien", avance Geneviève Mahin. "Dans une démarche écologique, je conseille de consommer le quinoa belge, nouvellement sur le marché." (A.V.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires