Le médicament expérimental contre Ebola partiellement efficace

24/02/15 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Belga

Le médicament expérimental contre le virus Ebola de l'entreprise Toyama Chemical (Favipiravir) semble efficace sur une partie des patients faiblement infectés. Il n'est par contre d'aucune utilité en cas de contamination importante ou chez les enfants, selon les premiers résultats partiels de l'essai clinique entamé en décembre 2014 par Médecins sans Frontières (MSF) en Guinée.

Le médicament expérimental contre Ebola partiellement efficace

/ © AFP

L'essai clinique se déroule depuis le 17 décembre au centre Ebola de MSF à Guéckédou, épicentre de l'épidémie. C'est l'Institut national de la santé de la recherche médicale (Inserm) de France qui se charge de sa gestion. "Nos patients reçoivent toutes les indications sur le médicament et l'essai et décident dès lors s'ils veulent y participer ou non", explique le dr. Annick Antierens en charge de l'étude. "Ceux qui ne souhaitent pas y prendre part reçoivent donc un autre traitement." L'Inserm a dévoilé les résultats partiels du médicament: pour les patients faiblement infectés, le Favipiravir peut faire une différence. La probabilité d'un décès dans ce groupe de malades baisse de 30 à 15%. Pour les porteurs du virus plus gravement contaminés et les enfants, le médicament n'est par contre d'aucune aide. Quelque 300 collaborateurs internationaux de MSF, parmi lesquels une vingtaine de Belges, accompagnent les 3.500 travailleurs de la santé locaux dans les régions confrontées aux virus Ebola (Guinée, Libéria, Sierra Leone et Nigéria).

En savoir plus sur:

Nos partenaires