Le dossier médical global gagne du terrain

06/12/15 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Belga

En 2014, 61% des affiliés à Solidaris possédaient un dossier médical global (DMG), ressort-il d'un baromètre de la mutualité socialiste. De plus en plus de patients ouvrent un tel dossier auprès de leur médecin généraliste, la Wallonie et Bruxelles rattrapant leur retard sur la Flandre.

Le dossier médical global gagne du terrain

© istock

Le DMG rassemble toutes les informations médicales du patient (radiographies, prises de sang, allergies, vaccinations, hospitalisations, etc.) et permet d'échanger les données entre les professionnels de la santé. Le DMG sert aussi à inciter les patients à s'engager auprès d'un médecin traitant, "condition essentielle pour la qualité et la continuité des soins en première ligne", comme l'explique le baromètre.

Fin 2014, 1.945.727 affiliés Solidaris avaient ouvert un DMG, une hausse de 76% par rapport à 2005. Sur la même période, le nombre de patients ayant ouvert un DMG a sensiblement progressé en Wallonie (+152%) et à Bruxelles (+125%) alors que la Flandre connaît une hausse plus modérée (+52%), ce qui s'explique par un taux de couverture déjà plus élevé en 2005. Mais des écarts persistent entre la Flandre d'une part et la Wallonie et Bruxelles d'autre part: un Wallon et un Bruxellois sur deux possèdent un DMG, pour trois patients sur quatre en Flandre.

Un effort particulier reste à fournir auprès des malades chroniques dont une bonne partie n'a pas de DMG à Bruxelles (40%) et en Wallonie (30%), note le baromètre.

Les détenteurs d'un DMG âgés entre 45 et 75 ans peuvent bénéficier gratuitement d'une consultation de prévention appelée dossier médical global plus (DMG+) chez leur médecin généraliste. En 2014, 15% des patients ayant ouvert un DMG ont bénéficié d'une telle consultation.

Depuis le 1er août 2014, une version électronique du DMG existe. Le système démarre lentement, 22.000 dossiers électroniques ayant été recensés fin 2014, soit 1,1% du nombre total de DMG.

En savoir plus sur:

Nos partenaires