Le café qui déshydrate ?

20/06/14 à 11:41 - Mise à jour à 11:41

Source: Le Vif

On entend souvent dire que le café provoque une déshydratation. Pourtant, ce n'est pas le cas... en tout cas pas pour ceux qui en boivent régulièrement. Pas question évidemment d'en absorber des litres.

Le café qui déshydrate ?

© Thinkstock

Pourquoi, si c'est un mythe, entend-on souvent dire que le café a un effet diurétique, voire déshydratant ? Sans doute parce que la confusion est grande dans les termes. Un effet diurétique signifierait que la quantité éliminée serait supérieure à celle qui a été absorbée. Quant à la déshydratation, elle suppose que la quantité de liquides dans le corps est éliminée en trop grande quantité, voire totalement. Mais dans le cas du café, tout comme pour l'eau, la quantité de liquide absorbée est généralement la même que celle qui est éliminée.

Nouvelle rassurante

En 1928 déjà, une première étude apportait une nouvelle plutôt rassurante. Les scientifiques de l'époque étaient arrivés à la conclusion prudente que la caféine provoquait peut-être un effet diurétique, mais que cet effet disparaissait chez les personnes qui en consommaient régulièrement. Depuis lors, de nombreuses études ont été menées, pas toujours de manière très sérieuse, souvent auprès d'animaux de laboratoire et seulement 8 chez l'homme. Généralement, on administrait aux sujets d'expérimentation de la caféine sous forme de poudre ou de comprimés. Dans 3 études seulement, ils ont bu du vrai café, en quantité bien déterminée. Mais le café avec ses centaines de substances est bien différent de la caféine.

Toutes ces études ont montré qu'une consommation limitée de caféine n'entraînait qu'une petite perte hydrique sans importance. Une consommation de plus 500 mg de caféine par jour augmentait cet effet diurétique. Mais précisons aussi que la plupart des études ont contrôlé la perte de liquide uniquement le jour même et souvent chez des gens qui ne buvaient pas de café auparavant. Une étude de 2005 a constaté le premier jour une production d'urine supplémentaire de 360 ml, un effet qui disparaissait ensuite. Cela démontrerait que le corps s'adapte rapidement à la consommation de café. L'effet inverse a également été observé, à savoir que 4 à 5 jours sans café suffisent pour anéantir ce mécanisme d'adaptation.

Sel à la dérive

Le mécanisme sous-jacent à la perte de liquide a entre-temps été éclairci. La caféine joue un rôle dans les reins sur leur absorption des sels dans l'urine. La théophylline, substance présente dans le thé noir, a un effet similaire. Et la caféine exciterait aussi les muscles de la vessie et donc l'envie d'uriner. Donc, si vous êtes persuadé d'aller plus souvent aux toilettes à cause du café, vous n'avez pas nécessairement tort, mais au total, c'est la quantité d'urine produite qui compte. Et là, vous n'en éliminez pas plus.

Une boisson sans danger

La conclusion de tout ceci est claire. Que vous buviez 4 à 5 tasses de café par jour ou 4 à 5 verres d'eau, c'est du pareil au même. Et même les plus gros buveurs de café n'ont probablement pas de souci à se faire concernant une éventuelle déshydratation. L'équilibre hydrique est très important pour notre corps ; ce dernier semble parfaitement capable de le maintenir. Mieux même que ce que nous pensons vraisemblablement : la soif est le meilleur signal d'alarme nous avertissant que l'équilibre est compromis.

Par Jan Etienne/Carine Maillard

Point trop n'en faut !

À forte dose, la caféine peut causer des effets indésirables comme :

• des tremblements, des crises d'anxiété, de l'irritabilité, de l'agitation et des troubles du sommeil ;

• des palpitations ;

• une accélération de la respiration ;

• des maux de tête.

En savoir plus sur:

Nos partenaires