Lancement du "dossier pharmaceutique partagé"

25/02/14 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Le Vif

Les pharmaciens pourront désormais échanger avec leurs confrères certaines données concernant la médication de leurs patients via "le dossier pharmaceutique partagé" (DDP), lancé ce mardi par l'Association pharmaceutique belge (APB), l'Office des pharmacies coopératives de Belgique (OPHACO) et la ministre de la Santé Laurette Onkelinx. Les données contenues dans ce dossier ne pourront toutefois être consultées que si le patient a donné son accord préalable.

Lancement du "dossier pharmaceutique partagé"

© Belga

Chaque fois qu'un pharmacien délivre un médicament prescrit par un médecin à un patient, il est légalement tenu d'enregistrer les données de cette délivrance dans son ordinateur. Avec le dossier pharmaceutique partagé, une partie de ces informations pourra être consultée par chaque pharmacien à qui un patient s'adresse.
"Les patients sont de plus en plus mobiles et ne se rendent plus systématiquement dans la même pharmacie", explique le vice-président de l'APB, Jan Depoorter. "Grâce au DDP, chaque pharmacien aura désormais accès aux données de médication contenues dans le dossier du patient afin de lui offrir un accompagnement et des conseils optimaux", poursuit-il.

Concrètement, seules les informations pertinentes sur les médicaments et autres produits de santé délivrés (leur nom, leur posologie et la date de délivrance) seront transmises de manière sécurisée à la base de données centrale qui pourra être consultée par les pharmaciens.

Par ailleurs, "la consultation de ce dossier ne pourra être activée sans le consentement éclairé et préalable du patient", assure la ministre de la Santé, précisant que cette autorisation pourra être retirée à tout moment.

Nos partenaires