La tuberculose recule très lentement en Belgique

23/03/15 à 07:56 - Mise à jour à 07:57

Source: Belga

Les programmes actuels de dépistage et de traitement de la tuberculose en Belgique obtiennent des résultats inférieurs aux objectifs fixés pour éradiquer la maladie d'ici 2035, ne faisant pas diminuer son incidence, rapporte Le Soir lundi.

La tuberculose recule très lentement en Belgique

© Thinkstock

En 2013, 981 cas de tuberculose ont été enregistrés, ce qui correspond à une incidence de quasi 9 cas sur 100.000 personnes. On constate une très lente régression chez les Belges. Mais les non-Belges représentent 52% des cas et leur incidence est quasi cinq fois supérieure.

Plus de la moitié des cas sont concentrés dans les sept grandes villes du pays. "Cela s'explique parce que paupérisation et tuberculose sont intimement liées", selon les experts du Fares, qui produit un registre de la tuberculose.

L'une des causes de la stagnation est le taux d'abandon de traitement, qui culmine à 20% à Bruxelles. "Ce risque est majoré parmi les tuberculeux plus vulnérables comme les demandeurs d'asile, les prisonniers et les sans-abri. Ils nécessitent un accompagnement qui permette de favoriser la prise adéquate des médicaments mais aussi de résoudre des problèmes sociaux ou de la vie quotidienne comme se nourrir et se loger", conclut Maryse Wanlin, directrice du Fares.

En savoir plus sur:

Nos partenaires