La pratique régulière du sport pousse nos gènes à s'exprimer différemment

02/03/15 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Source: Le Vif

Pratiquer un sport de manière régulière modifie l'expression des gènes, selon une étude suédoise parue dans la revue Epigenetics.

La pratique régulière du sport pousse nos gènes à s'exprimer différemment

© iStock

Selon l'étude du professeur Carl Johan Sundberg, chef d'équipe au Karolinska Institut de Stockholm et relayée par Le Figaro, la pratique du sport aurait un effet au niveau épigénétique (l'expression de nos gènes), plus précisément dans le noyau des cellules musculaires.

Dans le corps, l'épigénétique joue le rôle de censure ou de diffuseur de l'information que porte chaque gène. Le phénomène peut varier au cours de la vie, car il est dépendant d'un grand nombre de facteurs environnementaux (âge, alimentation, etc.). L'état de santé peut donc être modifié par l'épigénitique.

Pendant trois mois, les chercheurs ont fait pédaler 23 jeunes hommes et femmes pendant 45 minutes quatre fois par semaine, mais avec une seule jambe (toujours la même). Les chercheurs ont ensuite logiquement constaté une augmentation de la puissance de la jambe entrainée chez tous les participants. Des changements ont également été observés dans les cellules musculaires elles-mêmes selon un schéma identique chez tous les participants.

"De telles informations peuvent servir de base à de nouvelles études sur le traitement de pathologies courantes, comme le diabète et les maladies cardio-vasculaires", précise Matthias Baudot, doctorant en physiopathologie cardiaque à l'Institut de génomique fonctionnelle de Montpellier, interrogé par Le Figaro. Et d'ajouter, "comme les phénomènes épigénétiques sont propres à chaque individu, leur étude peut aussi mener à des thérapies plus personnalisées".

Selon le professeur Carl Johan Sundberg, des différences entre les hommes et les femmes ont pu être observées, "ce qui pourrait être d'une grande importance pour développer des traitements spécifiques au genre".

En savoir plus sur:

Nos partenaires