La mortalité chez les jeunes cancereux en baisse

15/03/13 à 07:39 - Mise à jour à 07:39

Source: Le Vif

La mortalité et le taux de survie chez les enfants et les jeunes touchés par un cancer se sont spectaculairement améliorés ces dernières années en Belgique, ressort-il de chiffres du registre du cancer de la Belgian Society of Paediatric Haematology Oncology (BSPHO), que le Journal du médecin a pu consulter.

La mortalité chez les jeunes cancereux en baisse

© Thinkstock

Au début des années 60, sur un million de garçons âgés entre 0 et 19 ans, 90 décédaient chaque année d'un cancer. Chez les filles, 70 décès étaient comptabilisés. "La mortalité est à ce jour descendue pour les deux sexes à 25-30 chaque année, pour un million de jeunes garçons et de jeunes filles", explique le Journal.

La survie à 5 ans auprès des garçons entre 0 et 14 ans se monte à 84% et chez les filles à 86%. Auprès des adolescents, les jeunes filles ont également un taux de survie un peu plus important : 89% contre 84% chez les jeunes hommes.

"Cette évolution favorable est due à plusieurs facteurs : meilleur pronostic, possibilité de caractériser les tumeurs génétiques, un emploi véritable de l'arsenal thérapeutique ainsi que des combinaisons de médicaments contre certains types de tumeurs", précise le Journal.

"En moyenne, le cancer frappe chaque année 320 enfants (entre 0 et 14 ans) en Belgique", indiquent Liesbet Van Eycken et Kris Henau de la Fondation contre le cancer. Par ailleurs, 180 jeunes (entre 15 et 19 ans) apprennent chaque année qu'ils souffrent d'un cancer.

Chez les enfants, la leucémie arrive en premier (26%), suivie des tumeurs au cerveau (25%) et du lymphome (12%). Les jeunes sont le plus souvent frappés par les lymphomes (25%) et les carcinomes (22%) mais aussi par les tumeurs au cerveau (14%), les leucémies (12%) et les tumeurs des cellules germinales (11%).

En savoir plus sur:

Nos partenaires