La modestie intellectuelle est un grand atout

20/03/17 à 10:32 - Mise à jour à 10:36

Source: De Morgen

À en croire une étude de l'université américaine de Duke, relayée par le quotidien De Morgen, les gens capables d'admettre qu'ils ont tort sont de meilleurs politiques, amis, patrons, partenaires, collègues et entrepreneurs que les autres.

La modestie intellectuelle est un grand atout

Donald Trump © REUTERS

Alors que notre société considère l'assertivité et la promotion de soi comme de grandes qualités, la nouvelle étude parue dans la revue Personality and Social Psychology Bulletin, l'une des premières consacrées à la modestie intellectuelle, révèle que ce trait de caractère rend plus intelligent et entraîne de meilleures décisions dans tous les domaines.

D'après les scientifiques, les personnes douées de modestie intellectuelle sont curieuses, ouvertes d'esprit, capables d'accepter le doute et peu dogmatiques. Elles ont de fortes convictions, mais sont ouvertes aux arguments contraires.

Girouettes

Comme l'explique De Morgen, ces personnes jugent beaucoup moins quelqu'un en fonction de sa foi. Elles sont également nettement plus positives à l'égard de politiques qui changent d'avis à la suite de nouveaux faits alors que les "intellectuels arrogants" vont vite les traiter de girouettes et les rejeter.

Pour Mark Leary, l'auteur principal de l'étude, les dirigeants auraient intérêt à faire preuve de modestie intellectuelle. "À Washington, on voit ce qui se passe quand les intellectuels arrogants prennent le pouvoir. Mais ne pas vouloir admettre qu'on a tort est aussi très problématique dans les relations personnelles", explique-t-il.

La même chose vaut pour les patrons d'entreprises. Ceux qui prennent les arguments d'autres personnes au sérieux prennent de meilleures décisions et s'en tirent mieux que les arrogants intellectuels qui disposent de beaucoup moins de points de vue. Celui qui admet qu'il a tort n'est donc pas une chiffe molle, mais quelqu'un de plus intelligent qui prend de meilleures décisions.

Et contrairement à ce que certains pourraient croire, l'arrogance intellectuelle se rencontre partout, y compris dans les milieux progressifs et non croyants. (CB)

Nos partenaires