La cigarette électronique est nocive et dangereuse

28/11/13 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Le Vif

La cigarette électronique est nocive et provoque une dépendance, à l'instar d'une cigarette ordinaire, ressort-il d'une étude menée par l'Institut néerlandais de la Santé et de l'Environnement (Nederlandse Rijksinstituut voor Gezondheid en Milieu), relayée jeudi par le journal het Algemeen Dagblad.

La cigarette électronique est nocive et dangereuse

© REUTERS

Les résultats réfutent les arguments selon lesquels l'e-cigarette est bonne pour la santé. Selon l'étude, les fumeurs de cigarettes électroniques, également appelés "vapoteurs", souffrent fréquemment d'irritations de la bouche ou de la gorge, d'étourdissements et de nausées. Le taux de nicotine inhalée par les femmes enceintes est par ailleurs aussi nocif pour leur bébé que si elles fumaient une cigarette ordinaire. L'étude démontre également que l'air expiré lors du vapotage contient de nombreuses substances néfastes pour la santé.

Le Secrétaire d'Etat néerlandais à la Santé publique Martin van Rijn a annoncé qu'il prendrait des mesures rapidement, afin de réglementer notamment la publicité, la qualité et l'étiquetage des e-cigarettes en vente sur le marché néerlandais.

En Belgique, les cigarettes électroniques sont interdites dans les lieux publics. Ce produit fait cependant de plus en plus d'adeptes. Selon les chiffres de la Fondation contre le Cancer, 50.000 personnes ont opté pour la cigarette électronique en Belgique en 2013, soit 2% des fumeurs, contre 0,2% en 2012. Un avis a été demandé par la ministre de la Santé Laurette Onkelinx au Conseil Supérieur de la Santé au sujet de ces produits. Il est attendu pour la fin de l'année.

Substances cancérigènes et métaux dangereux

La cigarette électronique contiendrait des molécules cancérigènes comme le formol et des métaux dangereux, d'après une étude publiée par la revue "60 millions de consommateurs".

Les résultats révèlent une teneur plus ou moins forte de formaldéhyde et d'acétaldéhyde selon les marques de cigarettes électroniques jetables ou rechargeables, avec ou sans nicotine. La présence d'acroléine, substance toxique par inhalation ou ingestion, est plus inquiétante encore. Les teneurs en acroléine sont supérieures à celles des cigarettes conventionnelles.

Selon un rapport de l'Office français de prévention du tabagisme publié en mai, "les e-liquides contiennent et libèrent d'autres produits potentiellement irritants et/ou classés comme toxiques, mais en quantité plus souvent moindre que la fumée du tabac". Ce rapport a conclu à l'absence de produit cancérigène.

Cependant, des traces de métaux potentiellement toxiques seraient présentes dans le modèle Cigartex: du chrome, du nickel et du plomb. On trouve aussi de l'antimoine, un métal dangereux, dans des teneurs supérieures à celles contenues dans la cigarette conventionnelle.
De plus, certaines recharges de e-liquide contenant de la nicotine seraient toxiques quand ingérées en grande quantité et leur contact avec la peau provoquerait des intoxications graves.

Nos partenaires