La bilharziose, maladie chronique causée par un ver parasite, pourrait bien vous gâcher vos vacances

18/05/16 à 18:48 - Mise à jour à 18:47

Source: Belga

Une équipe internationale de chercheurs met en garde contre un risque de propagation de la bilharziose dans le sud de l'Europe, plus particulièrement dans la rivière Cavu à Porto-Vecchio, en Corse. Cette maladie chronique est causée par un ver parasite.

La bilharziose, maladie chronique causée par un ver parasite, pourrait bien vous gâcher vos vacances

"Pour se propager, ce ver a besoin de mollusques d'eau douce, qu'on ne trouve pas uniquement en Corse, mais aussi dans des pays du sud de l'Europe" © istock

Dans le monde, environ 200 millions de personnes souffriraient de cette maladie, et 180.000 en meurent chaque année. "Il ressort de l'étude que les vers, qui ont fait leur apparition en Corse et y ont déjà infecté 120 personnes depuis 2013, sont génétiquement très semblables à ceux repérés au Sénégal et probablement introduits par des gens qui ont été infectés dans un pays africain", indique Tine Huyse, biologiste au Musée royal de l'Afrique centrale, qui a participé aux recherches. "Ces vers se trouvent principalement en Afrique et au Moyen-Orient et se transmettent via l'urine." "Pour se propager, ce ver a besoin de mollusques d'eau douce, qu'on ne trouve pas uniquement en Corse, mais aussi dans des pays du sud de l'Europe tels que le Portugal, le sud de l'Espagne et la Grèce", ajoute Tine Huyse.

Selon elle, il y a donc des risques que ce ver fasse aussi son apparition d'ici peu dans ces régions. De plus, des vers hybrides ont aussi été remarqués en Corse, capables de coloniser facilement et rapidement de nouveaux habitats. "Une surveillance accrue est donc nécessaire dans les pays du sud de l'Europe. Les médecins doivent aussi tenir compte de cette maladie lorsqu'ils établissent un diagnostic pour des malades revenant de ces régions."

Nos partenaires