L'alcool est-il plus accepté en Belgique que dans d'autres pays ?

22/04/14 à 15:04 - Mise à jour à 15:04

Source: Le Vif

La convivialité et le sens de la fête sont des images que notre pays véhicule couramment à l'étranger. Et qui dit sens de la fête dit bien souvent consommation d'alcool. Dans son dernier rapport, l'IBSR pointait qu'il est socialement admis en Belgique de prendre la route après avoir consommé de l'alcool. Cette consommation est-elle pour autant plus grande et moins responsable que dans d'autres pays ?

L'alcool est-il plus accepté en Belgique que dans d'autres pays ?

© Belga Image

"Je pense que c'est avant tout une question de répression" nous confie Frédéric Moens, sociologue et directeur des études de l'Institut des hautes études des communications sociales (IHECS). "La répression et la probabilité d'être coincé en état d'ébriété au volant sont relativement faibles en Belgique. Je pense donc que la majorité des gens se sentent plus libres à ce niveau. Nous sommes un pays de convivialité où celle-ci s'accompagne généralement de consommation. C'est-à-dire de boire et de manger. Cela ne veut pas dire nécessairement qu'on roule sous la table. Je ne pense pas que l'on ait un taux d'alcoolisme important et différent du reste du monde."

Dans un rapport sur les drogues paru la semaine dernière, Tina Van Havere de la faculté des sciences sanitaires et sociales de la Hogeschool de Gand constatait ceci : "Il est socialement admis en Belgique de boire, mais pas de ne pas boire." Pourtant, dans une étude de l'OMS en 2012, la Belgique se classait parmi les pays dans lesquels la consommation était la moins élevée d'Europe (de 9 à 12 litres par an par habitant). Pour le docteur Catherine Hanak, psychiatre alcoologue au CHU Brugmann, la banalisation de l'alcool n'est pas forcément spécifique de notre plat pays. "La Belgique est un pays producteur de bière, ce qui veut dire qu'il y a une culture de la bière enracinée dans la population et qui se développe dès la jeunesse" explique-t-elle."C'est la même chose pour les voisins producteurs de vins ou d'autres spiritueux. Mais la Belgique est quand même un pays où il y a une consommation quotidienne gastronomique assez banalisée. On va boire un verre avec le repas, boire un apéro en situation sociale. Au contraire, on voit dans certains pays scandinaves que l'on ne boit pas du tout en semaine, mais massivement le week-end. Mais il me semble que la plupart des pays européens sont très tolérants envers l'alcool. L'alcool, contrairement à la drogue, est un produit de consommation courante pour des raisons sociales et la plus grande partie de la population est consommatrice. Seulement une fraction des consommateurs va développer des problèmes d'alcool véritables et graves. C'est vrai qu'il y a des sous-groupes dans lesquels il n'est pas facile de ne pas boire, mais je pense que ce n'est pas particulier à la Belgique. Si vous êtes invités à une fête de Nouvel An, ce n'est pas facile de dire non à une coupe de champagne. Et je ne pense pas que cela soit plus marqué en Belgique que dans d'autres pays."

Nos partenaires