"Il faut limiter la consommation d'aliments contenant de l'huile de palme"

09/09/13 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Le Vif

Dans un avis émis lundi, le Conseil supérieur de la Santé (CSS) recommande de limiter la consommation d'aliments contenant de l'huile de palme.

"Il faut limiter la consommation d'aliments contenant de l'huile de palme"

© Thinkstock

Cette huile, présente en quantité importante dans des produits alimentaires tels que les pâtisseries et les gâteaux, les plats préparés, les viennoiseries ou encore certaines pâtes à tartiner, contient en effet plus de 40% d'acides gras saturés dits "athérogènes", qui ont des effets néfastes sur la santé, faisant notamment augmenter le risque d'accidents cardio-vasculaires. Selon le CSS, il faut donc limiter les apports en de tels acides gras à maximum 8% des apports énergétiques totaux journaliers.

L'huile de palme, qui coûte bien moins cher que les autres types d'huiles végétales, constitue une source importante de graisses dans le monde entier et est utilisée dans de nombreux aliments et préparations (pâtisseries et gâteaux, plats préparés, viennoiseries, pizzas, quiches et pâtisseries salées, sandwichs, biscuits sucrés et barres, pâtes à tartiner ou encore margarines).

Pas présente sur les étiquettes "Cette huile est souvent référencée de façon cachée sous le label 'huile végétale' sur les étiquettes des produits alimentaires", explique Yvon Carpentier, professeur en nutrition et en biochimie pathologique à l'ULB. "Il faut alors s'en méfier car l'industrie a aujourd'hui tendance à mettre en avant le fait qu'elle n'utilise pas l'huile de palme dans ses produits", poursuit Yvan Larondelle, professeur en nutrition animale et humaine et en biochimie métabolique à l'UCL.

A partir de décembre 2014, une modification de la législation européenne obligera néanmoins l'industrie à indiquer la source des huiles.

Le CSS estime également que les consommateurs doivent diminuer la consommation des matières grasses laitières comme le beurre et la crème fraîche, là aussi en raison de la présence importante d'acides gras saturés athérogènes.

Privilégier l'huile d'olive Il est donc recommandé au consommateur de privilégier davantage les aliments riches en huile d'olive et autres huiles végétales (maïs, tournesol, soja, colza et lin).

Le CSS plaide enfin pour que des recherches approfondies soient menées en Belgique pour déterminer les contributions respectives des différentes denrées alimentaires aux apports en acides gras saturés, notamment athérogènes, tant chez les enfants que chez les adultes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires