"Il faut éloigner les enfants des tablettes", clament 60 spécialistes

22/09/16 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Le Monde

De plus en plus d'enfants se retrouvent dès leur plus jeune âge avec une tablette dans les mains. De nombreux scientifiques l'assurent pourtant, jouer avec une tablette peut entrainer des retards dans le développement des plus jeunes.

"Il faut éloigner les enfants des tablettes", clament 60 spécialistes

© iStock

En réponse à la publication d'un rapport scientifique (janvier 2013) qui rendait un avis favorable de la tablette par les jeunes enfants, soixante psychologues, pédiatres, enseignants, etc. publient une tribune dans Le Monde. Ils font le même constat que celui qui a été fait il y a des années avec la télévision : la tablette peut nuire au développement des jeunes enfants.

Selon eux, l'usage intensif de la tablette "augmente les troubles de l'attention, retarde l'émergence du langage, entrave la construction du principe de causalité et des premières notions de temps, altère le développement de la motricité fine et globale et nuit à une socialisation adaptée".

Trouble de l'attention

"En captant l'attention de l'enfant, la tablette retarde l'émergence de compétences capitales telles qu'un langage riche, une sociabilité adaptée, une motricité harmonieuse. Elle vole le temps aux activités nécessaires à leur ­développement", affirment-ils.

Langage

Les enfants qui jouent avec une tablette sont plus calmes, ce qui facilite la vie de nombreux parents. Mais lorsque cette tablette devient la principale source de stimulation et que les parents interagissent moins avec leur enfant, le développement du langage prend du retard.

La notion de temps et de causalité

En observant le monde qui l'entoure, l'enfant découvre le concept de causalité : la bille roule, l'oeuf casse, les arbres changent de couleur, etc. A cause de la tablette, l'enfant ne va pas expérimenter, observer ou apprendre les lois de la physique qui l'entourent. C'est aussi en observant son environnement que l'enfant va découvrir la notion de temps, ce qui est essentiel.

Par ailleurs, la tablette est un monde de plaisir immédiat, ce qui empêche l'enfant de se confronter à la frustration et au plaisir retardé.

La motricité

S'il utilise la tablette pendant trop longtemps, l'enfant reste statique, assis et n'explore pas son environnement. De plus, face à d'autres objets plats (comme un livre), il peut s'étonner de ne pas voir les images bouger ou réagir comme sur une tablette.

Notons également que les enfants qui préfèrent la tablette à une feuille de papier et un crayon peuvent présenter des difficultés à l'école.

"L'observation majeure est que la tablette, comme tout écran, crée un phénomène d'emprise de l'enfant par la captation de son attention. Il se trouve alors coupé de ses expériences sensorielles, essentielles pour appréhender le monde qui l'entoure, coupé de la relation langagière, cruciale pour apprendre à parler et à penser par soi-même, amputé de la nécessaire mise à distance entre soi et les objets, utile au développement de l'imaginaire, de la capacité à être seul et de la conscience de soi", avertissent les spécialistes.

Mettre des limites

Sabine Duflo, psychologue et co-aurteure de la tribune, avance une piste simple pour aider les parents à trouver un juste milieu. Elle préconise que tous les écrans soient proscrits à certains moments de la journée : le matin, pendant les repas, avant d'aller dormir et dans la chambre de l'enfant.

En savoir plus sur:

Nos partenaires