Gonfler des ballons à la bouche peut être cancérigène

29/07/15 à 20:12 - Mise à jour à 20:17

Source: Belga

Test-Achats conseille de gonfler les ballons à l'aide d'une pompe dans son magazine Test Santé, en raison de la présence de nitrosamines cancérigènes.

Gonfler des ballons à la bouche peut être cancérigène

© DR

"Les ballons devraient être gonflés à l'aide d'une pompe et non de la bouche en raison de la présence de nitrosamines cancérigènes. Il ne faut pas laisser les enfants sucer un ballon dégonflé ou cassé", indique Test-Achats dans son magazine Test Santé. L'association de consommateurs demande aux fabricants d'indiquer sur les emballages que les ballons doivent être gonflés avec une pompe pour réduire les contacts avec la bouche. Test-Achats souhaite que cela soit traduit dans la législation européenne.

Les nitrosamines sont des éléments toxiques que l'on retrouve entre autres dans les produits à base de latex ou de caoutchouc. Ils apparaissent lorsque le matériau est porté à une haute température au cours du processus de fabrication. Être en contact avec ces substances en les avalant peut augmenter à long terme les risques de cancer.

La législation européenne interdit ces éléments dans les tétines ou les sucettes, mais pour les ballons ou les autres jouets pour enfants de moins de trois ans, les exigences sont moins strictes, puisque ces objets sont supposés être moins mis en bouche. Les contacts avec les ballons peuvent déclencher des allergies à court terme également.

Test-Achats a mené des tests sur 16 ballons achetés dans des magasins belges et a simulé le transfert de substances nocives par les salives. Il en est ressorti que quatre ballons dépassaient les limites européennes de 0,05 mg/kg.

En outre, cinq ballons étaient aussi au dessus de la limite européenne de 1 mg/kg de substance dans les jouets pour enfants de moins de trois ans. Il n'était conseillé d'utiliser une pompe pour gonfler les ballons que sur 12 emballages des 16 ballons testés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires