Gigoter sur sa chaise de bureau serait bon pour la santé

06/10/15 à 15:03 - Mise à jour à 15:02

Source: The Guardian

Être assis sur sa chaise de bureau est loin d'être excellent pour la santé. Une nouvelle étude conseille de faire des petits mouvements régulièrement pour contrer les effets négatifs de la sédentarité.

Gigoter sur sa chaise de bureau serait bon pour la santé

© iStockphoto

Avoir la bougeotte au travail est bon pour la santé. C'est en tout cas ce que démontre une étude relayée par l'American Journal of Preventative Medicine. Cette enquête, menée par Janet Cade de l'Université de Leeds, a été réalisée sur 12.778 Anglaises âgées de 37 à 78 ans.

Les chercheurs ont analysé les résultats d'un premier suivi médical sur l'alimentation et la santé, puis ont envoyé aux participantes un autre questionnaire de suivi sur leur style de vie, leur pratique sportive, leur alimentation et les maladies chroniques dont elles souffraient.

Il leur a aussi été demandé si elles remuaient ou non sur leur siège de bureau, explique Terrafemina. Ensuite, elles ont dû estimer sur une échelle de 1 à 10 la fréquence à laquelle elles "gigotaient", les gigotements désignant tous ces petits tapotages de doigts ou mouvements répétés des pieds que l'on fait parfois sans s'en rendre compte lorsqu'on est assis.

Les résultats constatés ont été éloquents : les femmes qui restent assises sept heures ou plus par jour seraient 30% plus exposées à des risques mortels que celles qui sont assises cinq heures ou moins par jour. "Les plus actives semblent avoir de meilleurs résultats sur le long terme", indique Janet Cade au Guardian. "Même si de plus amples recherches sont nécessaires, les résultats soulèvent la question de savoir si l'association négative que l'on fait des personnes qui ont la bougeotte, manque de politesse ou de concentration, devrait persister si ces simples mouvements sont bénéfiques pour la santé", poursuit-elle.

Rester assis toute la journée augmenterait notamment les risques de problèmes cardio-vasculaires, de cancers et, en général, de mort prématurée. En effet, les scientifiques ont noté un risque accru de mortalité chez les personnes qui ne bougent pas sur leurs sièges contrairement à celles qui ont tendance à gigoter. Le fait de se lever régulièrement pour faire quelques pas est préconisé depuis plusieurs années, mais cette récente étude se présente comme la première à s'intéresser précisément au fait de remuer sur sa chaise et des conséquences sur la mortalité.

O.L.

En savoir plus sur:

Nos partenaires