Gifle : une campagne choc de la Fondation pour l'enfance fait polémique

19/06/13 à 15:39 - Mise à jour à 15:39

Source: Le Vif

Active en France, la Fondation pour l'enfance pense que tous les châtiments corporels comme la claque ou la fessée devraient être bannis. Elle le fait savoir via un clip qui suscite la polémique.

Gifle : une campagne choc de la Fondation pour l'enfance fait polémique

© Fondation pour l'Enfance

La Fondation pour l'enfance estime que les claques et les fessées ne sont pas des gestes anodins et qu'ils peuvent avoir des conséquences néfastes sur les enfants. Pour le faire savoir, l'association a lancé une vidéo choc dans laquelle un jeune garçon est giflé par sa mère parce qu'il fait du bruit. A vitesse normale, la scène est relativement soft. Au ralenti, la violence de l'impact sur le visage de l'enfant est visible. Le spot se termine par la mention : "une petite claque pour vous, une grosse claque pour lui".



"Il n'y a pas de petite claque, ni de petit coup, toute violence envers nos enfants peut avoir des conséquences sur leur santé physique et psychologique" déclare le Dr Gilles Lazimi, le coordinateur de la campagne. "Notre objectif est de susciter débat, réflexion, échange sur les pratiques éducatives envers les enfants : punitions, châtiments corporels : claques, fessées, gifles, tapes" poursuit le Docteur Emmanuelle Piet, coordinatrice de la campagne.

"Ces violences banalisées, tolérées par la société, peuvent avoir des conséquences sur le développement de l'enfant. Un certain nombre aura des séquelles en termes de santé, d'apprentissage et de développement. Pour leur bien-être et celui de notre société, nous devons apprendre à les supprimer" ajoute le Dr Lazimi.

La Fondation pour l'enfance considère que ces pratiques violentes peuvent conduire à des impasses éducatives graves et parfois des situations de maltraitance. Plus de 50 %des parents commencent à frapper leur enfant avant l'âge de deux ans, persuadés par l'éducation qu'ils ont reçue que cela leur est utile et profitable.

Vincent Genot

Nos partenaires