Féminisation du corps médical : quelques données marquantes

10/03/17 à 10:28 - Mise à jour à 10:27

Source: Le Vif

1.800 médecins, hommes et femmes, donnent leur avis dans le JdM sur la féminisation du corps médical, leurs conditions de travail et les comportements sexuellement inappropriés. Certaines des appréciations données varient selon le genre des répondants. Sélection de quelques données marquantes.

Féminisation du corps médical : quelques données marquantes

© istock

En ce qui concerne les perspectives de carrière, 64,6% des hommes estiment que les médecins femmes ont les mêmes chances de faire carrière que les hommes. Mais si l'on se penche sur les réponses données par les médecins femmes, la tendance s'inverse : on constate que 63,8% d'entre elles réfutent cette affirmation.

.

. © dr

Autre fait notable : les appréciations varient selon l'âge . Ainsi, 66,7% des moins de 30 ans (où les femmes sont pourtant surreprésentées) et 61,2% des plus de 60 ans estiment que les chances de carrière sont identiques. Les plus "féministes" sont les 40-49 ans, qui sont seulement 37,6% à estimer qu'hommes et femmes disposent de chances égales.

Quant à l'accès à un poste à responsabilité, la même tendance se dessine : 70,4% des médecins hommes calculent que la chance d'accéder, disons, à la fonction de directrice médicale générale, est identique, alors que seulement 35,7% des femmes sont d'accord avec cette appréciation. Notons que les médecins néerlandophones sont nettement plus nombreux proportionnellement (62,7%) que les francophones (49,8%) à considérer que les femmes ont les mêmes chances de diriger.

Flexibilité horaire

La majorité de médecins se déclare favorable à une plus grande flexibilité horaire pour améliorer leurs conditions de travail. Quatre médecins sur dix estiment qu'ils n'ont pas suffisamment de possibilités d'adapter l'organisation de leur travail durant la grossesse. Plus précisément, 46,6% des femmes vs 31,9% des hommes estiment n'avoir pas suffisamment de possibilités d'adapter l'organisation de leur travail durant la grossesse (voir graphique). Et parmi ceux et celles qui estiment qu'il y a assez de possibilités, 38,1% trouvent que celles-ci ne sont pas assez efficaces.

Les femmes médecins enceintes -et leur partenaire- ont-elles suffisamment de possibilités d'adapter l'organisation de leur travail durant la grossesse?

Les femmes médecins enceintes -et leur partenaire- ont-elles suffisamment de possibilités d'adapter l'organisation de leur travail durant la grossesse? © dr

En savoir plus sur:

Nos partenaires