Epidémie de grippe: "le virus le plus important n'a pas été prévu dans la composition du vaccin"

16/02/15 à 19:09 - Mise à jour à 19:12

Source: Belga

Il y a cette année cinq à six fois plus de personnes atteintes par le virus de la grippe qu'en 2014, a affirmé le virologue Marc Van Ranst à la VRT-radio. Selon lui, une "malheureuse composition" du vaccin contre la grippe est l'une des raisons de cet important nombre de personnes malades.

Epidémie de grippe: "le virus le plus important n'a pas été prévu dans la composition du vaccin"

© Thinkstock

"L'épidémie de grippe en est à son pic et entre 5 et 10% de la population aura été touchée par le virus, essentiellement des personnes âgées, qui sont paradoxalement celles qui se vaccinent le plus", selon le virologue Marc Van Ranst.

"Le vaccin prodigué cette année ne serait pas suffisamment bon", a-t-il expliqué. "Dans ce cas-ci, le virus le plus important n'a pas été prévu dans la composition du vaccin".

"Le vaccin se construit un peu comme un bulletin météo, en utilisant les données disponibles quelques mois auparavant et en extrapolant sur les virus potentiellement dangereux. Dans ce cas-ci, un virus n'a pas été pris en compte, ce qui fait que la composition du vaccin n'est pas optimale. Cette mauvaise estimation arrive en moyenne tous les 8 à 9 ans."

Le virologue craint donc un nombre de décès plus important cette année, d'autant plus que les personnes plus âgées sont les premières touchées par la maladie.

Selon lui, le pire est toutefois passé, même si le nombre de malade restera encore élevé ces prochaines semaines. "Grâce aux vacances de carnaval, le nombre d'infections devrait tout doucement diminuer."

En savoir plus sur:

Nos partenaires