Ebola aurait 40 % de chance d'atteindre la Belgique avant la fin du mois

06/10/14 à 11:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Le Vif

Il y aurait 40 % de probabilité que le virus Ebola arrive en Belgique d'ici le 24 octobre, selon des chercheurs.

Ebola aurait 40 % de chance d'atteindre la Belgique avant la fin du mois

© Reuters

Les chercheurs de la Northeastern University de Boston prédisent que le virus devrait arriver en Europe via les transports aériens. Il existe une probabilité de 40 % qu'il atteigne notre pays avant la fin du mois, selon les données publiées par le journal médical PLoS Current Outbreaks relayées par l'agence Reuters.

Le risque s'avère très important en France où les chances que le virus atteigne le pays sont de 75 %. Cela s'explique par le fait que la Guinée (l'un des pays les plus touchés) est francophone et qu'il existe de nombreuses liaisons aériennes avec la France.

Le risque est également élevé en Grande-Bretagne où il s'élève à 50 % parce que l'aéroport de Heathrow est l'un des plus grands du monde. "C'est vraiment une loterie", souligne Derek Gatherer, spécialiste en virologie à l'université britannique de Lancaster auprès Reuters. "Si la situation continue en Afrique de l'Ouest et même s'aggrave, ainsi que certains le prédisent, ce ne sera qu'une question de temps avant qu'un malade se retrouve dans un avion à destination de l'Europe", ajoute-t-il.

Les experts auteurs de cette étude se sont basés sur les données de propagation du virus qu'ils ont croisées avec celles du trafic aérien. Cependant, même s'il y avait une réduction de 80 % du trafic aérien, le risque s'élèverait toujours à 25 % pour la France et à 15 % pour la Grande-Bretagne.

Pour l'instant, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne recommande pas d'interdire certains vols et incite même les compagnies aériennes à continuer à voler vers ou depuis les pays les plus touchés.

Depuis le mois de mars, l'épidémie Ebola a fait 3400 morts et infecté 7200 personnes, essentiellement au Libéria, en Guinée et en Sierra Leone.

En savoir plus sur:

Nos partenaires