Du bisphénol A dans des cannettes de sodas: à éviter pour les femmes enceintes

27/04/16 à 12:04 - Mise à jour à 12:08

Source: Le Vif/l'express

La chasse au bisphénol A ou BPA continue. Déjà repérées dans les contenants alimentaires en plastique et en particulier les biberons, des traces de ce perturbateur endocrinien ont aussi été détectées dans d'autres récipients métalliques. Les scientifiques mettent notamment en garde les femmes enceintes qui consomment des boissons en cannettes.

Du bisphénol A dans des cannettes de sodas: à éviter pour les femmes enceintes

Du BPA a été retrouvé dans une canette Pepsi. © istock

Le bisphénol A ou BPA est connu pour être un produit chimique classé comme perturbateur endocrinien. Il est souvent employé dans la fabrication de plastiques type polycarbonate et de résines époxy. On le retrouve ainsi dans de nombreux récipients alimentaires comme les bouteilles ou encore les biberons.

A température ambiante, le bisphénol A reste dans le plastique. Le problème, c'est qu'il se libère rapidement lorsque les récipients qui en contiennent sont chauffés à une température élevée, comme dans un micro-onde, les aliments peuvent en effet être contaminés.

Le bisphénol A est tenu responsable pour de nombreux maux et, entre autres, des problèmes d'obésité, de diabète, des troubles de la fertilité ou troubles neurocomportementaux, ou encore des cancers du sein, de la prostate.

Depuis des années, le monde médical dénonce la dangerosité de ce perturbateur hormonal, et en particulier sur le foetus. Depuis 2013 il est d'ailleurs interdit de tous les contenants alimentaires pour les bébés de 0 à 3 ans. L'interdiction a été élargie dès janvier 2015 à tous les autres conditionnements directement en contact avec les denrées alimentaires : canettes, boîtes de conserve et couvercles métalliques...

Du bisphénol A dans une cannette de Pepsi

Une enquête menée par l'Association santé environnement France (Asef) et dévoilée dans les détails par Le Parisien a bien confirmé que les biberons ne contenaient pas de traces de BPE. Par contre, ce n'est pas le cas pour les contenants métalliques.

Selon le quotidien français, "Sur deux canettes vendues dans le commerce, l'une d'eau gazeuse, l'autre de soda (Pepsi), ainsi que deux boîtes de conserve de haricots blancs, l'une provenant du Portugal et l'autre estampillée Carrefour,... du BPA a été retrouvé dans trois de ces emballages : celui de Pepsi, celui de Carrefour et celui de la marque portugaise "

La dose est évaluée à inférieure à 1 microgramme par litre, ce qui est considéré comme faible. Elle présente toutefois un danger qui varie en fonction de l'âge, du sexe, du profil génétique, de la durée de l'exposition. C'est le foetus qui est la première victime potentielle des effets d'une contamination au bisphénol A.

En France, les médecins qui militent pour une alimentation non toxique au sein de l'Asef invitent donc les femmes enceintes à limiter leur consommation de soda ou de conserves, afin d'éviter toute exposition de leur bébé in utero.

Nos partenaires