Dix leçons sur l'amour que chacun devrait connaître

05/05/14 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Le Vif

Habituellement, l'éducation sexuelle dispensée à l'école ne se concentre que sur la reproduction et les différentes possibilités de contraception. Pour pallier cette carence, voici une liste de leçons

Dix leçons sur l'amour que chacun devrait connaître

© Thinkstock

1. L'amour n'est pas pressé

Selon la blogueuse et journaliste féministe Amanda Marcotte, les jeunes femmes pensent trop souvent qu'elles doivent rencontrer leur futur mari avant leur 25 ans, sous peine de se retrouver isolées avec pour seule compagnie une dizaine de chats. Se marier et avoir des enfants plus tard ne vous rendra pas esseulé, mais produit au contraire de meilleurs mariages et moins de divorces. Aussi Marcotte conseille-t-elle aux jeunes femmes de s'amuser le plus longtemps possible et de créer une famille plus tard.

2. Il ne faut pas confondre amour et désir

Bien que pour la plupart d'entre nous, l'attirance physique constitue une partie importante de l'amour, il ne faut pas confondre l'amour émotionnel et le désir. C'est la raison pour laquelle les aventures d'un soir ne débouchent pas automatiquement sur une relation à terme.

3. L'humain n'est pas monogame de nature

Seuls trois pour cent des mammifères sont monogames et l'humain n'en fait pas partie. Selon une théorie populaire, notre cerveau serait programmé pour avoir un maximum de partenaires, tout comme les chimpanzés qui vivent dans la promiscuité. Cependant il y a de l'espoir ! Selon plusieurs études, il y a une série de facteurs non biologiques qui peuvent inciter l'humain à embrasser la monogamie, à savoir la communication, le respect de l'autre, les intérêts communs et une amitié intense entre les deux partenaires.

4. L'amour c'est de la chimie

Oubliez le verbiage mielleux sur l'amour romantique éternel. Ces dernières années, la science a fait tomber Cupidon de son nuage rose. Ainsi les hormones sexuelles, la testostérone et l'oestrogène (l'attirance sexuelle) jouent un rôle ainsi que la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine (la phase amoureuse) et enfin l'ocytocine et la vasopressine (la phase affective).

5. Épousez quelqu'un qui vous ressemble

Pour un mariage heureux, il vaut mieux épouser quelqu'un qui partage les mêmes valeurs et qui vient du même milieu. Et ne pensez pas que vous pouvez changer votre partenaire, car c'est tout bonnement impossible. Ces considérations se trouvent dans le livre "30 Lessons for Living: Tried and True Advice from the Wisest Americans" de Karl Pillemer de l'Université de Cornell qui a interrogé près de 1.500 personnes âgées de 70 à 100 ans sur les secrets d'une relation heureuse. Il donne d'autres conseils, notamment "N'allez jamais dormir fâchés", "Discutez", "Donnez plus que vous ne recevez" et "L'amitié est aussi importante que l'amour".

6. L'amour de longue durée demande beaucoup d'efforts

Compter sur la magie de Cupidon ne suffit pas pour faire fonctionner une relation. Une métaanalyse des études les plus qualitatives sur les relations de longue durée révèle un certain nombre de schémas comportementaux partagés par les couples heureux. Ainsi, les partenaires doivent avoir une opinion positive mutuelle quand ils ne sont pas ensemble. Ils se soutiennent également en matière de développement personnel. En outre, ils vivent de nouvelles expériences épanouissantes ensemble.

7. Les conflits sont inhérents aux couples

Selon l'expert en relations Alfons Vansteenwegen, les conflits sont inhérents à tous les couples. "Si vous ne vous disputez plus, c'est même suspect". Cependant, en cas de conflits permanents, il conseille de consulter un thérapeute de couples.

8. Un divorce ne fait pas de vous un raté

D'après Amanda Marcotte, les gens restent souvent coincés dans de mauvaises relations parce qu'ils s'imaginent à tort que la fin d'une relation serait un échec. Il vaut mieux apprendre à nos enfants que les relations se terminent parfois et que ce n'est pas la fin du monde.

9. Souvent, une rupture est bénéfique au développement personnel.

"Nous nous sentons très malheureux juste après une rupture" explique le professeur en psychologie sociale Roos Vonk van de Radboud de l'Université de Nimègue au magazine Bodytalk. Selon elle, la plupart des jeunes confrontés à une rupture retrouvent leur ancien sentiment après environ six semaines. "Souvent, une rupture est une bonne chose pour le développement personnel. Vous vous retrouvez dans de nouvelles situations et découvrez de nouveaux aspects de votre personnalité". Aussi déconseille-t-elle la vengeance qui mène à davantage de sentiments négatifs. "Une vie heureuse est la meilleure des vengeances" conclut-elle.

10. L'amour triomphe de beaucoup de choses, mais pas de tout.

Si à l'heure actuelle, un mariage sur trois tourne mal, le constat est encore pire auprès des familles recomposées : un peu plus de la moitié des cas seraient voués à l'échec. L'amour triomphe de beaucoup de choses, mais pas de tout. Même si papa ou maman est fol amoureux, les enfants sont rarement enthousiastes à l'idée d'accueillir le nouveau partenaire. La formation d'une famille recomposée demande beaucoup de temps et de patience. Emménager (trop) rapidement avec un nouveau partenaire et les enfants, présente un gros risque, ce qui nous ramène à la première leçon "l'amour n'est pas pressé".

En savoir plus sur:

Nos partenaires