Dis-moi comment tu marches, je te dirai qui tu es

02/02/16 à 12:12 - Mise à jour à 12:33

Source: Le Vif/l'express

On l'ignore souvent : quel que soit l'âge, la marche protège le corps et la santé. Non seulement elle soigne, mais elle insuffle de l'énergie vitale, offre la joie de se sentir vivant, léger et vertical, ici et maintenant. Et le saviez-vous ? Bouger sans fatigue et sans douleur, bien marcher donc, cela s'apprend.

Nous marchons mal. Certains en balançant latéralement, de gauche à droite - ou le contraire - le thorax et l'abdomen, de façon exagérée et anormale : à la longue, ces mouvements peuvent être responsables de microtraumatismes du dos, des genoux, des hanches, des pieds et des chevilles. D'autres en privilégiant une attaque talonnière : ils se privent ainsi d'une bonne verticalité et de l'utilisation harmonieuse du tonus global du corps. Trop souvent, le mouvement de marche débute au niveau des genoux et non pas des pieds, comme ce devrait être le cas. Beaucoup se meuvent comme des automates, rigides et immobiles, ayant complètement oublié que les deux bras et les épaules participent aussi à la marche et doivent, par conséquent, bouger ! Sans oublier ceux qui traînent les pieds, manquent d'équilibre ou ont mal au dos à force de piétiner. L'observation des personnes dans la rue est très instructive et montre clairement que tout le monde ne sait pas forcément mettre un pied devant l'autre et porter sa propre verticalité.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires