Deux questions pour savoir si on a un problème d'alcool

08/07/14 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Le Vif

Selon une étude de l'université de Leicester réalisée parmi 5.646 patients et relayée par le British Journal of General Practice, il suffit de répondre à deux questions simples pour distinguer l'abus d'alcool potentiel de l'abus d'alcool réel.

Deux questions pour savoir si on a un problème d'alcool

© iStock

Vous arrive-t-il au moins une fois par mois de boire six verres d'alcool ou plus au cours d'une soirée ? Et l'année écoulée, avez-vous éprouvé des regrets d'avoir trop bu au cours d'une escapade?

Si vous avez répondu affirmativement aux deux questions, vous souffrez peut-être d'un problème d'alcool ou vous courez le risque d'en développer un. Selon les scientifiques, ces deux questions permettent aux généralistes d'interroger rapidement et efficacement leurs patients sur leur consommation d'alcool.

D'après les chercheurs, une réponse positive à ces questions permet aux généralistes de distinguer les personnes atteintes d'un problème d'alcool dans 87 pour cent des cas. Et lorsque les patients qui répondent positivement aux deux questions sont soumis à quatre questions supplémentaires, le problème d'alcool potentiel ou réel est diagnostiqué correctement dans 90 pour cent des cas.

Si les résultats ne sont pas suffisamment convaincants pour diagnostiquer immédiatement l'abus d'alcool, les questions sont tout de même un instrument efficace pour exclure les personnes sans problème de boisson et diriger ceux qui pourraient avoir besoin d'aide vers un spécialiste.

>>> Lire également Vrai ou faux: 11 idées reçues sur l'alcool

Nos partenaires