Des patients cancéreux contraints d'interrompre leur traitement

18/02/15 à 07:14 - Mise à jour à 07:14

Source: Belga

Les médicaments prescrits dans le traitement du cancer de la vessie ne sont presque plus disponibles en Europe depuis quelques mois. En Belgique, trois patients ont déjà dû interrompre leur thérapie, peut-on lire dans Le Soir et De Standaard mercredi.

Des patients cancéreux contraints d'interrompre leur traitement

Image d'illustration © Belga

Le vaccin BCG, développé contre la tuberculose mais qui peut également être utilisé contre le cancer de la vessie, n'est quasi plus disponible, selon Test-Achats. L'organisation de défense des consommateurs a reçu en quelques jours trois signalements de patients qui avaient dû suspendre leur traitement.

Les pharmacies doivent dès lors s'approvisionner à l'étranger. Or la plupart des pays d'Europe sont actuellement confrontés à la même pénurie. "Les solutions alternatives au BCG fonctionnent en outre moins bien", explique Martine Van Hecke, experte santé chez Test-Achats.

L'organisation estime incompréhensible que l'Agence fédérale pour les médicaments et des produits de santé (AFMPS) tergiverse autant avant de communiquer vers les médecins et les pharmaciens.

La firme qui produit le vaccin a, de son côté, invité ces professionnels de la santé à prendre contact avec elle en cas d'urgence. Certains hôpitaux ou pharmaciens ont ainsi pu se procurer quelques vaccins.

En savoir plus sur:

Nos partenaires