Consultations annulées et visites limitées aux Cliniques universitaires Saint-Luc

23/11/15 à 14:30 - Mise à jour à 14:30

Source: Belga

La menace terroriste chamboule aussi l'organisation de certains hôpitaux bruxellois. C'est le cas aux Cliniques universitaires Saint-Luc qui ont annulé toutes les consultations prévues ce lundi. De son côté, le CHU Saint-Pierre, qui a fait l'objet d'une alerte au colis suspect lundi matin, a renforcé la sécurité au sein de l'institution ainsi qu'aux alentours.

Consultations annulées et visites limitées aux Cliniques universitaires Saint-Luc

© BELGA

Les Cliniques universitaires Saint-Luc ont décidé, par mesure de précaution, d'annuler les consultations prévues ce lundi et de limiter les visites aux patients hospitalisés à la suite de la décision du gouvernement de maintenir un niveau d'alerte maximal en Région de Bruxelles-Capitale, indiquent-elles sur leur site internet.

"Les patients ayant rendez-vous pour une consultation sont invités à ne pas se présenter ce lundi", soulignent les Cliniques universitaires Saint-Luc. Les personnes concernées ont été prévenues, dans la mesure du possible, par SMS dimanche soir.

Par ailleurs, "les visites aux patients hospitalisés sont limitées au strict minimum. Les personnes qui n'ont pas de raison impérative de se présenter auprès des patients sont invitées à ne pas le faire", précisent-elles.

L'activité d'hospitalisation se déroulera quant à elle normalement et le personnel est invité à se présenter au travail.

"Aucune menace précise ne pèse sur Saint-Luc. (...) Il s'agit ici de mesures de précautions similaires à celles qui sont prises dans l'ensemble de la région bruxelloise en cette période d'alerte", rassurent les Cliniques universitaires Saint-Luc.

Pour sa part, le CHU Saint-Pierre a indiqué avoir pris des mesures supplémentaires, notamment en fermant certains accès. Tout comme à Saint-Luc, le nombre de visiteurs pour les patients hospitalisés est également restreint et, à l'instar des autres hôpitaux bruxellois, un seul accompagnant est autorisé aux urgences. Les consultations sont elles maintenues.

Selon le Journal du Médecin, le CHU Saint-Pierre a fait l'objet d'une alerte au colis suspect lundi matin. La police a circonscrit un périmètre de sécurité, finalement levé puisqu'il s'est avéré que le sac suspect ne présentait pas de danger.

Nos partenaires