Comment reporter ses menstruations sans se prendre la tête

28/04/16 à 13:36 - Mise à jour à 14:14

Il est assez simple de retarder ses règles, pour vivre plus intensément certains moments. En plus, ce n'est pas nocif.

Comment reporter ses menstruations sans se prendre la tête

© istock

Naguère, on pensait que les règles étaient nécessaires pour la santé car d'une certaine manière, elles purifiaient le corps... Ce n'est évidemment pas du tout le cas. Les règles résultent d'une interaction complexe entre les hormones : la muqueuse utérine se forme et s'épaissit durant la première moitié du cycle menstruel pour accueillir un ovule fécondé. Si la fécondation n'a pas lieu, cette muqueuse se désintègre durant la deuxième moitié du cycle avant d'être évacuée. Ce processus s'accompagne de pertes de sang.

Pour développer les premières pilules contraceptives dans les années 60, on a en fait mimé ce cycle naturel. La pilule a été conçue de telle sorte qu'après 3 semaines de prise, un saignement apparaisse au cours de la semaine d'arrêt. Il ne s'agit donc pas de véritables règles (car la pilule bloque l'ovulation) mais d'une hémorragie de " privation " provoquée par les hormones synthétiques dans la pilule. Les scientifiques auraient tout aussi bien pu concevoir une pilule sans ces saignements mensuels mais ce schéma classique reproduisant le cycle naturel a sûrement contribué à l'essor de la pilule chez les femmes. En effet, dans les années 60, aucune femme n'aurait avalé une pilule supprimant les règles. Les mentalités ont changé et on voit maintenant apparaître sur le marché des pilules qui occasionnent des règles plus courtes ou moins fréquentes.

Avec un anneau vaginal

Si vous utilisez un anneau vaginal, remplacez-le directement par un nouveau après 3 semaines. En l'absence de la semaine sans anneau, vous n'aurez pas non plus de règles.

Avec une pilule classique

Si vous prenez une pilule monophasique classique (21 comprimés de la même composition et de la même couleur), avec 7 jours d'arrêt, passez tout simplement la semaine d'arrêt et entamez immédiatement une nouvelle plaquette. Vous n'aurez pas de règles. Vous pouvez ainsi prendre plusieurs plaquettes à la suite.

Si vous utilisez une pilule composée de 28 comprimés dont les derniers sont des placebos, laissez tomber ces derniers et commencez une nouvelle plaquette après le dernier comprimé contenant des hormones.

Le report de règles réussit le mieux avec une pilule monophasique. Si vous en prenez une autre, le plus facile est de passer temporairement à une pilule monophasique que vous prenez immédiatement après votre pilule habituelle. Après la période sans règles, vous reprenez simplement votre pilule habituelle.

Pas pour toujours !

Vous ne pouvez pas reporter vos règles à l'infini. Après quelques mois, vous serez confrontée à des pertes de sang épisodiques. Mieux vaut planifier un report en fonction de la période durant laquelle vous ne voulez pas avoir de règles.

Si vous n'utilisez pas de contraceptif hormonal

Dans ce cas, mieux vaut adopter la pilule pendant quelques mois et suivre les conseils décrits ci-contre. Il existe certes une préparation hormonale spéciale que votre médecin peut vous prescrire, mais elle contient plus d'hormones que la pilule ordinaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires