Cinq raisons pour lesquelles nous mangeons trop

01/09/14 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Le nombre de personnes célibataires n'a cessé d'augmenter depuis 40 ans. En 2009, un ménage sur trois n'était composé que d'une personne. Or souvent ceux qui sont seuls mangent moins bien. Cinq mauvaises habitudes alimentaires que l'on a lorsqu'on mange en solo.

Cinq raisons pour lesquelles nous mangeons trop

/ © iStock

Nous ne mangeons pas de la même manière lorsqu'on vit seul. Voici cinq mauvaises habitudes que l'on développe lorsqu'on se retrouve seul face à notre assiette selon Time.com.

1)Se rabattre sur des plats préparés et des conserves

C'est nettement moins motivant de se lancer dans la préparation d'un repas lorsqu'on sait qu'on sera le seul à le déguster. C'est pourquoi la tentation est grande de se rabattre sur des plats préparés et autres conserves. Une étude vient pourtant de démontrer que l'on dépensait 50 % de calories supplémentaires lorsqu'on mangeait un repas fait d'aliments frais que lorsqu'il s'agissait d'un repas préparé. Préparer un repas avec des produits frais est donc à lui seul une bénédiction pour la ligne.

2) Préparer de trop grande quantité

Celui qui cuisine pour lui-même a souvent du mal à évaluer les quantités. Avec pour résultat une assiette beaucoup trop remplie. Selon le Time Magazine une portion qui dépasse de seulement 20 % nos besoins peut signifier une prise de poids de 10 kilos ou plus. Une solution est de congeler les restes.

3) Être distrait lorsqu'on mange

Comme un tête-à-tête avec notre assiette peut être un moment de véritable solitude, l'on cherche souvent un peu compagnie auprès de nos fidèles amis que sont la télévision et internet. Mais cela distrait aussi de ce que l'on est occupé à faire. Pas, ou peu, à l'écoute de son corps, on a souvent tendance à manger plus que nécessaire. Cette inattention va aussi augmenter le risque de se ruer sur un encas dans la soirée.

4) S'empiffrer

Manger seule peut aussi être synonyme de corvée que l'on cherche à expédier au plus vite. Pour que le repas dure le moins longtemps possible, on a tendance à l'engloutir d'une traite. Ce qui occasionne ballonnements et aigreurs. Par ailleurs, une étude reprise par le Time Magazine et effectuée sur 3000 personnes, démontre que ceux qui ne prennent que peu le temps de mâcher, ont 84 plus de chances d'être en surpoids.

5. Grignoter sans réfléchir

Grignoter à longueur de journée est l'un des travers les plus classiques lorsqu'on se retrouve seul. On grignote tout ce qui a le malheur de tomber devant nos yeux. Des cacahouètes aux raisins, tout est bon, mais avec tout de même un net penchant pour ce qui est le moins sain. Surtout ceux qui font du télétravail risquent de voir leur poids exploser. La solution consiste alors à cacher tout ce qui serait susceptible de représenter une tentation et à s'organiser de vraies pauses pour manger. En gros de ne pas transposer son bureau dans sa cuisine.

Wided Bouchrika, Knack.be/ Trad ML

Nos partenaires