Cinq raisons médicales de s'éloigner de son portable

06/02/14 à 15:55 - Mise à jour à 15:55

Source: Le Vif

Aujourd'hui débutent les journées mondiales sans téléphones portables. Se déconnecter totalement est difficile pour différentes raisons, mais une pause s'impose et voici pourquoi.

Cinq raisons médicales de s'éloigner de son portable

© Thinkstock

Les Français passeraient en moyenne plus de deux heures par jour sur leur téléphone portable, selon une publication du Huffington Post. Des voix s'élèvent de plus en plus souvent contre une utilisation excessive qui entraînerait un risque d'addiction ainsi qu'un danger physique lié aux ondes émises par le portable.

Les internautes s'insurgent : "Journée sans mon mobile et puis quoi encore ? C'est comme si tu me disais journée sans électricité, ça n'as pas de sens". Certains dramatisent : "Sans mon mobile, c'est la fin du monde !". D'autres se justifient : "Impossible quand tu bosses sur le net, désolé !" ou encore "Les SMS, les jeux, je peux m'en passer, mais de ma musique, pas question !". Les tweets et publications Facebook se suivent et se ressemblent, et de l'avis général il semble extrêmement difficile pour notre génération connectée de se passer de portable. Et pourtant...

Cinq raisons médicales pour vous encourager à lâcher prise

Trouble de l'audition : écouter de la musique sur votre GSM à un niveau relativement élevé peut endommager les cellules de l'oreille interne qui ont pour rôle de transformer les sons perçus en signaux à destination du cerveau.

Tendinite du texto : lorsque de mêmes mouvements sont répétés à une cadence soutenue, des douleurs et crampes peuvent se manifester au niveau du poignet et des doigts.

Addiction : l'aspect addictif de l'utilisation des mobiles est avéré. Selon une étude réalisée en 2012, 66 % des individus interrogés ont peur de perdre ou d'être séparés de leur mobile. 50 % des 18-29 ans avouent prendre régulièrement leur téléphone aux toilettes.

Microbes et bactéries : on l'ignore trop souvent, le GSM est un véritable nid à microbe. C'est une étude publiée en 2013 par le Wall Street Journal qui révèle la présence de nombreux "coliformes" ou matière fécale sur les portables analysés.

Vibration fantôme : avez-vous déjà eu le sentiment que votre mobile vibrait sans que ce soit le cas ? Selon une étude de la revue "Computer in Human Behavior", ce serait le signe d'une utilisation excessive du portable. Neuf étudiants sur dix y seraient sujets.

En savoir plus sur:

Nos partenaires