Campagne de collecte de sang : mais où sont passés les A, les B et les O ?

11/06/18 à 12:17 - Mise à jour à 12:16

Du 11 au 18 juin, la Croix-Rouge de Belgique rejoint le mouvement international ''Missing Types'', une action qui vise à sensibiliser la population sur l'importance du don de sang. Cela se traduira par la disparition des lettres A,B, et O, qui représentent les trois groupes sanguins, de notre paysage urbain et numérique.

Campagne de collecte de sang : mais où sont passés les A, les B et les O ?

Charles Michel, accompagné de Maggie De Block (ministre de la Santé) donne son sang lors d'une précédente campagne. © BELGA

A, B, et O, des lettres indispensables qui peuvent sauver de nombreuses vies. Mais que se passe-t-il lorsqu' elles disparaissent ? C'est ce qu'a imaginé la Croix-Rouge de Belgique pour sa campagne de sensibilisation au don de sang. Cette année, elle participe, une nouvelle fois, au mouvement international "Missing Types". Suite à cette action, qui se déroule du 11 au 18 juin, en Belgique et dans 26 autres pays, les lettres A, B, O vont disparaître du paysage urbain et de nos écrans.

''Missing Types'' est une action symbolique qui exprime le manque de don de sang et le danger que cela pourrait représenter. La Croix-Rouge espère bien recruter de nouveaux donneurs de sang avant l'été puisque durant cette période, les donneurs réguliers seront en vacances. Un autre problème est qu'à leur retour, certains donneurs devront attendre plusieurs mois avant de pouvoir faire de nouveau don, car certaines destinations exotiques sont risquées et nécessite de se soumettre à des tests dont les résultats mettent du temps à arriver.

Un besoin de sang permanent

L'objectif pour la Croix-Rouge consiste à récolter 5 000 pochettes de sang avant la période estivale et éviter le risque de pénurie. Il faut savoir qu'une pochette permet de sauver trois vies. Mais chaque année, la Croix-Rouge a besoin de 150 000 pochettes de sang. Dans les faits, seuls 3% de la population belge donne son sang, alors que 70% de la population en aura un jour besoin. La Croix-Rouge tente chaque année de recruter de nouveaux donneurs pour remplacer ceux qui ne sont plus en mesure de faire des dons à cause de leur âge ou de maladies. En effet, il existe quelques critères à respecter pour pouvoir faire un don : être en bonne santé, être âgé de 18 à 70 ans, peser 50 kg au minimum, et ne pas présenter de risques de maladies transmissibles par le sang.

Une nouvelle législation sur la limite d'âge

La ministre de la Santé, Maggie De Block, a obtenu l'accord du gouvernement, ce 1 juin, pour supprimer la loi qui visait l'interdiction de donner son sang après 70 ans. Cette décision sera effective dès l'autonome. Les donneurs ayant atteint 71 ans pourront continuer à donner leur sang à deux conditions. Tout d'abord, il faut que le donneur de plus de 70 ans ait déjà donné son sang une première fois avant ses 66 ans. Deuxièmement, le dernier don ne doit pas remonter à plus de 3 ans. L'état de santé du donneur reste un critère toutefois essentiel pour déterminer s'il peut ou non donner son sang. C'est le médecin de contrôle de la Croix-Rouge qui prendra la décision. La Belgique rejoindra donc le Royaume-Uni, les Etats-Unis, et le Canada qui avait abrogé la limite d'âge depuis de longues années déjà.

Félicia Mauro

Nos partenaires