Bacon, saucisses et autres viandes préparées seraient cancérigènes

26/10/15 à 11:22 - Mise à jour à 12:30

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) serait sur le point de dévoiler que certaines viandes sont cancérigènes.

Bacon, saucisses et autres viandes préparées seraient cancérigènes

© iStock

C'est une information révélée par le Daily Mail. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) envisage de déclarer que le bacon, les saucisses, les hamburgers et autres viandes transformées provoqueraient des cancers. L'annonce devrait être faite ce lundi, a déclaré une source au Daily Mail.

La viande rouge pourrait également faire partie d'une liste d'aliments classés comme "probablement cancérigènes pour les humains". Certaines viandes se retrouveraient dans la même catégorie que les cigarettes, l'alcool ou encore l'amiante.

Selon le site NHS Choices, "certaines choses prouvent qu'il y a un lien entre le fait de manger de la viande rouge et préparée, et le risque de cancer de l'intestin", surtout ceux qui en avalent de grandes quantités. Tout n'est pas à jeter pour autant. Le boeuf, l'agneau et le porc "peuvent faire partie d'une alimentation saine" et la viande rouge reste "une bonne source de protéines et fournit des vitamines et des minéraux, comme le zinc et le fer".

Les agriculteurs et l'industrie de la viande ont exprimé leur inquiétude quant à l'impact de telles listes sur les ventes, rapporte The Independent.

La charcuterie cancérogène, la viande rouge "probablement" (OMS)

La consommation de charcuterie est cancérogène, celle de viande rouge "probablement" aussi, selon une évaluation publiée lundi par l'agence cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Ces résultats confirment les recommandations de santé publique actuelles appelant à limiter la consommation de viande", a commenté le Dr Christopher Wild, le directeur du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), à l'origine de l'évaluation. Le porc est inclus par le CIRC dans les viandes rouges au même titre que le boeuf, le veau, l'agneau, le mouton, le cheval et la chèvre.

Le fait de ranger les charcuteries, et autres viandes tranformées, dans le groupe des agents qui sont causes de cancer, comme le tabac ou l'amiante, ne veut pas pour autant dire qu'ils sont tout aussi dangereux, note toutefois le CIRC.

Le CIRC s'est basé sur plus de 800 études pour ranger la viande transformée dont fait partie la charcuterie dans la catégorie des agents "cancérogènes pour l'homme (Groupe 1)". Ce classement a été établi sur la base "d'indications suffisantes selon lesquelles la consommation de viande transformée provoque le cancer colorectal chez l'homme". "Ce risque augmente avec la quantité", selon le Dr Kurt Straif, du CIRC.

La consommation de viande rouge a pour sa part été classée comme "probablemement cancérogène pour l'homme" (groupe 2A) sur la base "d'indications limitées".

(AFP)

En savoir plus sur:

Nos partenaires