Avoir peur de souffrir fait déjà mal

26/11/13 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Le Vif

Il ressort d'une étude anglaise que l'on préfère de loin une douleur intense sur une courte durée qu'une douleur latente dans la longueur.

Avoir peur de souffrir fait déjà mal

© Thinkstock

Giles Story, un chercheur britannique a tenté de démontrer les mécanismes qui font que la crainte de souffrir est souvent pire que la souffrance elle-même. En effet, il semble que la plupart d'entre nous préfèrent une douleur intense si elle est immédiate à une douleur moindre qui s'étire dans le temps. Dans des tests effectués avec des cobayes humains, il ressort que 71% d'entre eux optent pour une douleur courte et immédiate, même si pour la moitié d'entre eux cela signifie une douleur plus intense rapportent les chercheurs dans PLoS Computational Biology.

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras... ou pas Les scientifiques savent depuis longtemps que les gens préfèrent une récompense immédiate à une plus grosse récompense future. Ce qui pour certains montre le peu de cas que l'on fait du futur lorsqu'il s'agit de faire des choix. L'expérience type pour ce comportement est celle des bonbons, précise le Standaard. On promet à des enfants une plus grosse récompense s'ils arrivent à garder le bonbon durant un certain temps. Peu en sont capables, et il est remarquable de constater que ceux qui le sont occupent souvent des postes à responsabilité par la suite.

La nouvelle expérience de Giles Story vient pourtant contredire cette idée puisque l'on aurait alors tendance à postposer ce qui est désagréable. Or ici les gens optent pour une douleur immédiate, même si elle est plus intense. Selon les chercheurs l'angoisse de la douleur augmente suivant que la perspective de celle-ci approche. Si les gens ne pensent qu'à la douleur, ils préfèrent la postposer. Mais s'ils prennent en compte la misère que représente l'expectative d'une douleur, ils optent pour une douleur immédiate. Le psychisme est fait de telle façon qu'au plus longtemps on attend, au plus mal cela fera.

Nos partenaires