Arme anti-glamour, le paquet de cigarettes neutre fait des émules

31/05/16 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

Source: Afp

La Norvège et la Nouvelle-Zélande ont à leur tour annoncé mardi leur volonté d'adopter le paquet de cigarettes neutre, des initiatives saluées par l'OMS qui y voit un moyen efficace de tuer le glamour du tabac et de sauver des vies.

Arme anti-glamour, le paquet de cigarettes neutre fait des émules

© Reuters

Dans un rapport présenté à Oslo à l'occasion de la Journée sans tabac, l'Organisation mondiale de la santé a fait valoir que l'adoption du paquet neutre en Australie, premier pays à avoir imposé cette mesure en 2012, avait permis de réduire de plus de 100.000 le nombre de fumeurs, selon les statistiques nationales.

Malgré de fortes résistances des fabricants de tabac, d'autres États comme la Grande-Bretagne, la France et l'Irlande ont suivi et plusieurs autres devraient leur emboîter le pas.

"L'OMS encourage les gouvernements à mettre en oeuvre le paquet neutre pour une très bonne raison: ça marche", a déclaré sa directrice générale, Margaret Chan, dans une intervention vidéo.

"Le conditionnement neutre rend les produits du tabac moins attrayants. Il tue le glamour, ce qui est souhaitable pour un produit qui tue les gens", a-t-elle ajouté.

Depuis l'introduction du paquet neutre en Australie, la consommation de tabac est en baisse constante.

Selon les estimations australiennes relayées par l'OMS, entre décembre 2012 et septembre 2015, le nombre de fumeurs âgés de 14 ans ou plus a chuté de 2%, dont 0,55 point de pourcentage est attribué directement aux effets du paquet neutre.

Cela correspond à quelque 108.000 personnes qui ont arrêté de fumer, n'ont pas récidivé ou n'ont pas commencé à fumer pendant cette période, selon l'organisation.

Le conditionnement neutre des produits du tabac limite ou interdit l'utilisation de logos, de couleurs, d'images de marque et de textes promotionnels sur les emballages, à l'exception des noms de la marque et du produit imprimés en caractères normaux et dans une couleur standard.

L'emballage est volontairement déplaisant, recouvert d'avertissements sanitaires accompagnés de photos choquantes d'organes malades.

Batailles juridiques en cascade

"Nous devons protéger les enfants et les adolescents contre la tentation du tabac", a déclaré le ministre norvégien de la Santé, Bent Høie, en annonçant la présentation en juin d'un projet de loi en ce sens.

La mesure devrait entrer en vigueur en 2017, a-t-il ensuite précisé à la chaîne TV2. Elle doit englober le "snus", une poudre de tabac humide, à chiquer, de plus en plus populaires chez les jeunes Norvégiens.

En Nouvelle-Zélande, le gouvernement a indiqué que des recommandations sur la mise en oeuvre du paquet neutre seraient proposées au gouvernement avant la fin de l'année.

"Douze Néo-Zélandais meurent chaque jour prématurément de maladies liées au tabac et chacun de ces décès est évitable", a dit le ministre adjoint de la Santé, Sam Lotu-Iga.

Le paquet neutre est l'une des mesures recommandées dans les directives de la Convention-cadre de la lutte antitabac, publiée par l'OMS en 2005, aux côtés de l'interdiction de la vente de cigarettes aux mineurs, des restrictions sur la publicité du tabac et des mises en garde de santé obligatoires sur les produits.

L'industrie du tabac tente de s'opposer à tout prix à l'introduction du conditionnement neutre, engageant de nombreuses batailles juridiques contre les pays disposés à faire passer cette législation.

Au début du mois, les géants du tabac Philip Morris International, British American Tobacco, Imperial Tobacco et Japan Tobacco International (JTI) ont perdu la partie contre la Grande-Bretagne.

"Plus ils crient fort, plus cela indique que la mesure est efficace", a déclaré Douglas Bettcher, qui dirige le Département Prévention des maladies non transmissibles à l'OMS.

Le paquet neutre, a-t-il également expliqué à la presse à Genève, est extrêmement efficace car il "désigne très clairement le tabac pour ce qu'il est: le seul produit légalement disponible partout dans le monde qui, lorsqu'il est utilisé, tue la moitié de ses consommateurs".

Selon l'OMS, une personne meurt d'une maladie liée au tabac toutes les 6 secondes, soit au total près de 6 millions par an, un nombre qui devrait dépasser les 8 millions d'ici 2030.

En savoir plus sur:

Nos partenaires