Après votre journée de travail, tentez la microaventure

13/07/15 à 15:55 - Mise à jour à 15:55

Source: De Standaard

Pour sortir du train-train métro/boulot/dodo pas toujours besoin de folles escapades. Des microaventures entre 17 heures et 9 heures du matin peuvent aussi recharger vos batteries.

Après votre journée de travail, tentez la microaventure

© alastair humphreys

L'aventurier Alastair Humphreys a parcouru le monde, mais c'est avec l'invention du concept de la microaventure, soit de courtes et locales aventures, qu'il a acquis ses véritables lettres de noblesse. Au point qu'il a obtenu en 2012 le prestigieux titre de National Geographic Adventurer of the Year.

La microaventure c'est quoi ?

La microaventure vient de la révélation d'une chose toute simple. Pour vivre une véritable aventure, nul besoin de traverser des contrées sauvages ou encore d'affronter des éléments particulièrement hostiles durant des mois. De nouvelles expériences peuvent se faire au coin de la rue entre 17 heures du soir et 9 heures du matin.

L'idée de base est de faire quelque chose que vous n'avez encore jamais fait, qui vous bouscule et qui vous fascine en même temps. Pour cela, nul besoin de beaucoup de temps, de matériel sophistiqué ou encore d'argent. Voyagez léger et effacez les traces de votre passage. Ne vous rendez pas la tâche trop aisée et sortez de votre zone de confort puisque ça doit tout de même garder son côté aventureux. Le principal étant, selon les préceptes d'Alastair Humphreys, de rester dehors. L'aventurier insiste même particulièrement sur ce point : dormir à la belle étoile est un must. Quitte à arriver un peu moins frais au boulot le lendemain.

Sauf que, petit problème, en Belgique le camping sauvage est interdit. Il existe bien un site qui permet de bivouaquer, mais cela risque de dénaturer le côté spontané de la chose. Vous pouvez toujours demander au propriétaire du terrain s'il vous autorise à planter votre tente ou à vous calfeutrer dans un sac de couchage. En effet, si d'un point de vue légal, le camping sauvage est interdit, en pratique il est possible un peu partout.

À côté, ce n'est pas mal non plus

N'allez pas trop loin. Cherchez les coins de verdure les plus proches sans effectuer trop de recherches sur l'endroit le plus adéquat. Après tout la microaventure peut se faire partout, y compris dans votre jardin.

Cinq idées de microaventure

1) Prenez une ligne de train, de bus, de tram ou de métro jusqu'à son terminus et découvrez l'endroit. Ou choisissez une gare rurale qui se trouve tous les jours sur votre trajet, mais où vous n'êtes jamais descendu. Ou choisissez-en une au hasard. Vérifiez tout de même l'horaire du dernier retour ou dormez sur place.

2) Au lieu de donner rendez-vous à vos amis dans un restaurant, rejoignez les dans un supermarché, faites ensemble les courses et laisser vous porter vers un endroit au milieu de nulle part pour un pique-nique. Ou encore, rejoignez-vous au sommet d'une colline.

3) Faites une promenade de nuit que vous avez l'habitude de faire de jour. Ou suivez un bout de chemin historique. Par exemple le chemin de Compostelle passe par la Belgique et même par Bruxelles.

4) Montez dans un train au petit bonheur et rentrez à vélo. Ou faites du stop en vous laissant porter.

5) Rejoignez le point le plus haut point près de chez vous et admirez la vue. Cela peut aussi être un bâtiment. Vous pouvez aussi monter au sommet de votre immeuble et, depuis la fenêtre, repérer un point de repère comme un arbre, un parc ou n'importe quels autres signes distinctifs et partez à sa recherche une fois sur le plancher des vaches. Votre ville va vite avoir des airs de capitale étrangère

En savoir plus sur:

Nos partenaires