Appuyer sur le bouton snooze de son réveil est-il mauvais?

21/01/15 à 10:51 - Mise à jour à 23/01/15 à 15:16

Source: De Volkskrant

Rien de plus tentant, quand le réveil sonne à une heure indue, que d'appuyer sur le bouton snooze et de rester quelques minutes de plus dans son lit. Selon certains scientifiques, mieux vaudrait pourtant s'abstenir.

Appuyer sur le bouton snooze de son réveil est-il mauvais?

© iStock

Certaines personnes se lèvent immédiatement quand le réveil sonne alors que d'autres préfèrent ne pas se lever toute de suite et appuient à plusieurs reprises sur le bouton snooze qui les réveille toutes les cinq ou dix minutes. Selon une information relayée par le quotidien néerlandais De Volkskrant, il vaudrait pourtant mieux se débarrasser de cette habitude néfaste.

Fonctionnement mental

Pendant ce temps "snooze" additionnel, la qualité du sommeil est légère. L'humain alterne en effet les phases de sommeil légères et profondes. Cependant, quand le réveil nous tire d'une phase de sommeil profond, on se sent vaseux, ce qui augmente la tentation d'appuyer sur le bouton snooze. "Quand on se rendort, on court le risque de se réveiller à un moment encore moins favorable " explique Gemma Paech, chercheuse à l'Université d'État de Washington.

En outre, les études scientifiques prouvent que nos prestations quotidiennes souffrent d'un cycle de sommeil interrompu. "Lorsqu'on met le réveil plus tôt que nécessaire pour pouvoir appuyer sur le bouton snooze, on trouble son sommeil, ce qui peut nuire au fonctionnement mental pendant la journée" concluent les scientifiques.

Interrogée par De Volkskrant, Marijke Gordijn, chercheuse à l'Université de Groningue, émet un avis plus nuancé sur la question. "Il est effectivement exact que le sommeil fragmenté est plus préjudiciable, même s'il n'est pas encore prouvé que c'est également le cas pour les derniers moments du sommeil, juste avant de se lever".

Selon elle, il est plus agréable de se réveiller progressivement. "Dans un monde idéal, on s'éveillerait sans réveil, simplement parce qu'on est reposé" ajoute-t-elle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires