Allergie aux animaux

30/03/10 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Le Vif

Les animaux domestiques offrent une agréable compagnie. Il en va autrement si vous vous mettez à éternuer ou avez une éruption cutanée en présence d'un chien ou d'un chat.

Allergie aux animaux

© Thinkstock

Environ 1 personne sur 10 est allergique aux animaux. Vous avez une réaction allergique dès que vous inhalez de minuscules fragments de peau, de poil ou de plume d'animaux domestiques. Le contact avec la salive des animaux peut également provoquer une réaction.

Vous êtes allergique aux animaux si dès que vous approchez d'un animal, vous avez :

Les yeux qui piquent, qui pleurent.
Des crises d'éternuement.
Le nez bouché.

Ou pire :

La peau rouge, gonflée et qui démange.
Une sensation d'oppression.
Des maux de tête.
Vous vous sentez fatigué et mou.

Les poils et les plumes


Beaucoup d'animaux peuvent entraîner une allergie. L'allergie aux chats donne la réaction la plus violente. Souvent moins graves, mais tout aussi pénibles, il y a les allergies aux chiens, aux cobayes, aux lapins. Une allergie aux vaches et surtout aux chevaux est également possible. Par ailleurs, les oiseaux peuvent aussi être source d'allergies, le plus souvent les pigeons, les canaris, les perroquets et les perruches.

Quelle est la rapidité de la réaction ?

Le délai de réaction aux allergènes présents dans l'air varie pour chaque personne. Pour l'une, il ne faut qu'une demi-heure, pour l'autre, cela peut prendre de six à vingt-quatre heures.

De mal en pis

Il est important d'essayer d'éviter d'avoir une réaction allergique. En effet, la réaction sera chaque fois plus forte si vous ne faites rien. En quelques années, une allergie peut ainsi se transformer en asthme allergique.

Test d'allergie

Pour vérifier si vous êtes vraiment allergique, vous pouvez demander à votre médecin de réaliser un test d'allergie. Il pratiquera un test cutané et éventuellement une analyse de sang. Une fois que ce à quoi vous êtes sensible sera clair, demandez des conseils d'expert sur la manière d'éviter une réaction allergique.

Loin des animaux

Le meilleur moyen d'éviter les allergies est de ne pas se trouver en contact ou à proximité des animaux auxquels vous êtes allergique. Si vous avez vous-même, un animal à la maison, ce n'est pas toujours facile. Si vous décidez finalement de trouver un autre foyer pour votre animal, vous pouvez cependant avoir des réactions (plus légères) pendant encore deux ans, parce que les allergènes restent longtemps présents.

Limiter l'allergie

Vous pouvez bien sûr prendre des mesures pour limiter la présence d'allergènes dans votre propre maison.

* Eliminez de la maison, et surtout de la chambre à coucher, tout ce qui est entré en contact avec les animaux.

* Choisissez votre mobilier dans un matériau lisse, facile à nettoyer.

* Nettoyez régulièrement les meubles à l'eau.

* Préférez les sols lisses aux tapis.

* Passez l'aspirateur tous les jours, de préférence avec un aspirateur pourvu d'un filtre anti-allergène.

* Nettoyez régulièrement le sol à l'aide d'une serpillière.

* Gardez les animaux éventuels le plus possible à l'extérieur et certainement hors de la chambre à coucher.

* Ne changez pas de vêtements dans la chambre à coucher, mais dans la salle de bain, par exemple.

* Prenez une douche le soir et lavez-vous les cheveux, pour qu'aucun allergène n'aboutisse sur votre oreiller.

* Veillez à ce que les animaux de compagnie eux-mêmes soient régulièrement lavés.

Approche


Il est impossible de supprimer entièrement les causes des allergies. Il est cependant possible de combattre les symptômes avec :

* Des antihistaminiques, qui réduisent l'intensité des réactions. Ils sont disponibles sous la forme de sprays nasaux, de gouttes oculaires, de crèmes pour la peau, de lotions, de comprimés, de gélules ou de solutions liquides.

* Toutes sortes de médicaments contre le nez qui coule, le nez bouché et les sinusites, connus sous le nom de corticostéroïdes et de décongestionnants nasaux.

* Si seuls les yeux ou le nez sont touchés, les stabilisateurs de mastocytes, comme on les appelle, peuvent probablement vous soulager.

En savoir plus sur:

Nos partenaires