Action internationale contre la vente en ligne de médicaments illégaux et de contrefaçon

23/05/14 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Le Vif

Cent onze pays, dont la Belgique, ont pris part à l'action internationale annuelle "Pangea VII" du 13 au 20 mai. L'opération vise à lutter contre la vente en ligne de médicaments illégaux et contrefaits, en coopération avec Interpol, selon le communiqué de presse diffusé vendredi par la police fédérale, le SPF Finances et l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (Afmps).

Action internationale contre la vente en ligne de médicaments illégaux et de contrefaçon

© BELGA

La douane de notre pays a mené 23.860 contrôles et transmis 226 colis postaux à l'Afmps, qui en a saisi 108.

Dans les aéroports du pays, l'Agence a intercepté 13.681 médicaments contrefaits ou illégaux. La plupart provenait d'Inde, Chine (et Hong Kong), Thaïlande, Singapour, de Malaise, Etats-unis, Turquie et Ghana.

La police fédérale a fait supprimer 190 publicités pour ces produits et a demandé la fermeture de 26 sites de vente tandis que la cellule cybersquad de la douane en a fait disparaître 108.

Au niveau international, plus de 9 millions de médicaments contrefaits ou illégaux ont été saisis, pour une valeur estimée à 36 millions de dollars. Parmi ceux-ci figurent des pilules amaigrissantes, des traitements contre le cancer et les troubles de l'érection, des médicaments contre le rhume ou la toux, la malaria, ou encore des produits anti-cholestérol.

En plus des 239 arrestations, 1.235 enquêtes ont été ouvertes. Plus de 9.000 sites internet de vente ont été fermés et 19.000 publicités pour des produits pharmaceutiques illégaux ont été éliminées des réseaux sociaux.

Nos partenaires