65% des femmes stressent pour leur ligne pendant les fêtes

19/12/14 à 10:36 - Mise à jour à 11:35

Source: Knack

Les fêtes ne sont pas synonymes d'insouciance pour tout le monde. Selon une enquête réalisée par IVOX à la demande de Weight Watchers, près de deux femmes belges sur trois s'inquiètent en effet de leur poids et ne savent pas toujours très bien ce qu'elles peuvent manger pendant les fêtes.

65%  des femmes stressent pour leur ligne pendant les fêtes

© iStock

D'après les enquêteurs, 27 pour cent des participantes redoutent même la période de fin d'année et 37 pour cent d'entre elles craignent le verdict de la balance. En outre, pas moins de 65 pour cent des femmes belges âgées de 18 à 54 ans adaptent leur régime alimentaire, avant, pendant et après les fêtes. Ce comportement touche surtout les jeunes femmes (âgées de 18 à 29 ans). Ainsi, la moitié des femmes interrogées choisissent l'amuse-gueule "qui contient le moins de calories" même si on lui en présente d'autres qu'elle préfère.

Obsession

Cependant, cette "obsession" ne prend pas fin après les fêtes. Dans la vie quotidienne, 9 femmes sur 10 changent parfois leur comportement alimentaire. Un tiers d'entre elles renoncent régulièrement au dessert parce qu'elles craignent de grossir et un quart se privent de viennoiseries le week-end. Cependant, ces compensations ne paient pas toujours. Les femmes qui adaptent leur schéma alimentaire pendant les fêtes sont plus souvent frustrées ou éprouvent un sentiment de culpabilité. Après un repas copieux, 44 pour cent des participants se sentent coupables d'avoir trop mangé. La communication déroutante autour de l'alimentation saine ne contribue pas non plus à améliorer la relation des femmes par rapport à la nourriture. "Beaucoup de gens ne savent plus ce qu'ils peuvent manger ou non" constate Sabine de Prest de Weight Watchers.

En savoir plus sur:

Nos partenaires