6 millions d'euros pour développer des produits contre les allergies alimentaires

12/01/17 à 21:27 - Mise à jour à 21:26

Source: Belga

La société de recherche ASIT biotech a reçu un financement de six millions d'euros du gouvernement wallon en vue de développer de nouveaux produits contre les allergies alimentaires. Sont visées les allergies à la cacahuète, au lait de vache et au blanc d'oeuf, qui peuvent mener au décès et pour lesquelles il n'existe à ce jour aucun médicament, a annoncé jeudi Thierry Legon, administrateur délégué d'ASIT biotech, au cours d'une conférence de presse.

6 millions d'euros pour développer des produits contre les allergies alimentaires

Le seul traitement consiste à supprimer totalement et de manière définitive toute trace de gluten dans son alimentation. © iStock

Implantée depuis deux ans au Sart-Tilman (Liège), ASIT biotech est spécialisée dans le développement de produits d'immunothérapie contre la rhinite allergique aux pollens de graminées, la rhinite allergique aux acariens, la rhinite à l'ambroisie et les principales allergies alimentaires causées par la cacahuète, le lait de vache et le blanc d'oeuf. Il n'existe à ce jour aucun médicament contre ces allergies alimentaires pouvant mener au décès. C'est pour développer des produits contre lesdites allergies, en collaboration avec l'Imperial College de Londres, que le gouvernement wallon a octroyé un financement de six millions d'euros sous la forme d'avances récupérables.

"Concernant le rhume des foins, nous sommes actuellement dans la dernière étape du développement clinique des produits. Si tout va bien, on sera en mesure de les mettre sur le marché dans les deux ans", a précisé Thierry Legon. "L'immunothérapie est la seule alternative aux médicaments. Elle est sous-utilisée actuellement car le traitement est très long. Notre approche consiste à développer des principes actifs innovants ayant un effet rapide et ce, de manière à améliorer l'acceptation de la part des patients."

Le ministre wallon de l'Économie et de la Recherche, Jean-Claude Marcourt, a été reçu jeudi chez ASIT biotech où il a signé les documents officialisant l'accord. "La Wallonie est devenue une référence. Il y a aujourd'hui une vraie reconnaissance mondiale dans le secteur de la santé, en particulier au niveau de la génomique et des biotechnologies", a souligné le ministre. "La Wallonie soutient les entreprises qui innovent, créant ainsi de nouvelles dynamiques économiques et générant des emplois."

Nos partenaires