5 idées reçues sur le sport

03/01/14 à 10:26 - Mise à jour à 10:26

Source: Le Vif

À l'heure où les clubs de fitness se voient solliciter par de nouveaux membres emplis de bonnes résolutions, mieux vaut prendre en compte quelques idées reçues sur le sport. En voici cinq :

5 idées reçues sur le sport

© Thinkstock

1. Boire de l'eau pendant le yoga perturbe la session

Certains professeurs de yoga prétendent que boire de l'eau pendant une session de yoga déconcentre et supprimerait l'effet ascétique du yoga. Cependant, une gorge sèche ou des symptômes de déshydratation donnent le même résultat. En outre, une étude scientifique a démontré que boire un peu d'eau libère de l'énergie.

Quelques gorgées d'eau n'empêchent pas l'exercice physique. En outre, le yoga est un sport comme les autres qui fait transpirer. C'est pourquoi il est conseillé de boire de l'eau de temps en temps.

2. Faire des exercices de la mâchoire pour éliminer un double menton

Il est impossible de perdre du poids à un endroit. Lorsqu'on perd du poids, c'est partout.

3. Les muscles pèsent plus lourd que la graisse

Lorsque quelqu'un se lance dans le sport sans perdre de poids on dit souvent que "les muscles pèsent plus lourd que la graisse", ce qui n'est pas tout à fait exact. L'absence du résultat escompté est due au fait que certaines personnes mangent davantage après avoir fait du sport. En outre, les boissons et les barres énergétiques contiennent souvent de nombreuses calories.

4. Certains exercices étirent les muscles

"Les muscles ne poussent pas, mais peuvent être stimulés. Les exercices pratiqués n'étirent pas les muscles" explique la physiologiste Jessica Matthews. "Les muscles sont fixés à certains os, la seule façon de les étirer est une intervention chirurgicale.
Cependant, ces exercices peuvent assouplir sans pour autant augmenter le volume des muscles.

5. Le jogging entraîne l'arthrite du genou

Le genou est une des articulations les plus sollicitées de notre corps. Par conséquent, tous les mouvements exercent une pression sur les genoux, ce qui ne signifie pas pour autant que les joggeurs courent plus de risques de souffrir d'arthrite au genou.

Selon une étude, seul 1 joggeur sur 75.000 souffre de ce problème. Si les joggeurs touchent le sol plus durement que les promeneurs, ils sont moins en contact avec le sol. Les coureurs et les marcheurs présentent donc tout autant de risques de développer de l'arthrite.

En savoir plus sur:

Nos partenaires