Sans-abri maltraités Gare du Midi: l'un des inspecteurs principaux plaide l'acquittement

08/01/14 à 17:36 - Mise à jour à 17:36

Source: Le Vif

(Belga) Me Gilles Vanderbeck a plaidé l'acquittement de son client, l'inspecteur principal Benoît W., mercredi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. L'homme est prévenu, comme douze autres de ses collègues, des policiers fédéraux du SPC (police des chemins de fer), d'avoir battu et humilié des sans-abri à la Gare du Midi à Bruxelles, entre le 8 janvier et le 26 novembre 2006.

Sans-abri maltraités Gare du Midi: l'un des inspecteurs principaux plaide l'acquittement

Le conseil de l'inspecteur Benoît W., poursuivi pour deux faits de violence, a plaidé l'acquittement de celui-ci au motif que les accusations reposaient uniquement sur les déclarations d'un collègue. "L'un des policiers, nouveau dans le service du SPC à la Gare du Midi en 2006, avait déclaré que mon client avait sauté à pieds joints sur la tête d'un homme. Or, cet homme avait été interrogé le lendemain et il ne se souvenait de rien. Mais surtout, il était indemne", a indiqué Me Gilles Vanderbeck. "On ne peut pas condamner un homme uniquement sur base des déclarations d'une personne, qui plus est une personne qui était mal intégrée dans le service", a soutenu Me Vanderbeck. Seize policiers du SPC, en poste à la Gare du Midi à Bruxelles, avaient été dénoncés en 2006 par deux de leurs collègues, des nouvelles recrues. Treize de ces policiers avaient ensuite été renvoyés devant le tribunal. Ils sont prévenus d'avoir frappé et humilié des personnes fréquentant la Gare du Midi, essentiellement des sans-abri et des sans-papiers, sans raison, entre janvier et novembre 2006. (Belga)

Nos partenaires