Sandy dans le top 10 des ouragans les plus dévastateurs ayant touché les USA

30/10/12 à 20:41 - Mise à jour à 20:41

Source: Le Vif

(Belga) L'ouragan Sandy, qui devrait coûter au total entre 30 et 50 milliards de dollars, est vraisemblablement l'une des "10 ou 15 tempêtes les plus dévastatrices" ayant jamais touché les Etats-Unis, selon les experts d'Eqecat, cabinet d'études spécialisé en gestion du risque.

Sandy dans le top 10 des ouragans les plus dévastateurs ayant touché les USA

"Nous pensons que ce sera l'une des 10 ou 15 tempêtes les plus dévastatrices", qui aient touché les Etats-Unis, a déclaré le président d'Eqecat, Bill Keogh, sur la chaîne de télévision Bloomberg. Selon lui, il faudra du temps pour estimer l'étendue des dégâts et des pertes dues aux fermetures temporaires d'entreprises. Selon Fitch Ratings, les sociétés d'assurance auront d'importantes demandes concernant cette dernière catégorie. "Les assureurs devront faire face à de nombreux dégâts, concernant les dommages aux bâtiments ou aux automobiles, mais il y aura certainement d'importantes demandes relatives aux pertes dues aux fermetures temporaires d'entreprises en raison des inondations ou des coupures d'électricité". Les économistes d'IHS Global Insight estiment de leur côté que les seuls dégâts matériels seront supérieurs à ceux causés l'année passée par Irene, qui avait coûté environ 15 milliards de dollars. "Sandy étant une tempête plus étendue, elle aura certainement causé plus d'inondations que celle de 2011". Selon les économistes Gregory Daco et Nigel Gault, si certaines pertes économiques seront compensées par un surcroît d'activité pour reconstruire les zones touchées, tout ne pourra pas être rattrapé. Au total, les pertes économiques atteindront 30 à 50 milliards de dollars, selon les premières estimations. Par comparaison, l'ouragan Katrina, qui avait dévasté la Nouvelle-Orléans en 2005, avait coûté de 40 à 66 milliards de dollars de dommages assurés, ce qui en avait fait l'événement le plus cher de l'histoire des catastrophes naturelles. (MUA)

Nos partenaires