Salvador: la justice refuse l'avortement thérapeutique d'une jeune malade

30/05/13 à 18:05 - Mise à jour à 18:05

Source: Le Vif

(Belga) La chambre constitutionnelle de la Cour suprême du Salvador, pays où l'avortement est interdit, a rejeté le recours d'une jeune femme touchée par une maladie auto-immune qui souhaitait effectuer une IVG à des fins thérapeutiques.

Salvador: la justice refuse l'avortement thérapeutique d'une jeune malade

Dans son arrêt, la Cour a estimé que "les droits de la mère ne peuvent prévaloir sur ceux de l'individu qui va naître, et vice-versa" et rappelé que l'avortement est interdit par la loi fondamentale de ce petit pays d'Amérique centrale. Beatriz, jeune femme de 22 ans, est atteinte de lupus, une maladie auto-immune chronique touchant surtout les jeunes femmes. Enceinte de 25 semaines, elle avait déposé un recours devant la justice après que des analyses eurent révélé que son foetus présentait une anencéphalie. Dans ce cas, selon les médecins, une absence totale ou partielle du cerveau du foetus laisse augurer d'une mort certaine du nourrisson dès sa naissance. Dans son arrêt, la Cour s'est bornée à préciser que l'Hôpital national de maternité devrait continuer "à surveiller l'évolution de l'état de santé" de la jeune femme pendant sa grossesse. Cette affaire agite depuis plusieurs jours la société salvadorienne. Les responsables religieux demeurent inflexibles, alors que les militants des droits de la femme crient au scandale. Ces derniers jours, l'archevêque de San Salvador Jose Luis Escobar a exhorté à plusieurs reprises la chambre constitutionnelle de la Cour suprême à ne pas autoriser cet avortement, qui risque selon lui de créer un dangereux précédent. De son côté, Ima Guirola, de l'ONG Cemujer, a estimé après cette décision que "l'Etat salvadorien sera considéré comme responsable s'il arrivait quelque chose à Beatriz à cause de cette grossesse à haut risque". (Belga)

Nos partenaires