Salvador: gauche proclame sa victoire à la présidentielle, droite dénonce des fraudes

10/03/14 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien guérillero de gauche Sanchez Cerén a revendiqué la victoire à la présidentielle du Salvador, sur le candidat de droite Norman Quijano qui a aussitôt dénoncé des "fraudes".

Selon le Tribunal suprême électoral (TSE), l'ex-guérillero Salvador Sánchez Cerén, candidat du Front Farabundo Marti de libération nationale (FMLN), a obtenu 50,11% des voix contre 49,89% pour le candidat de droite Norman Quijano, après le dépouillement de 100% des bulletins. L'ex-guerillero l'emporte avec seulement 6.448 votes d'avance sur Quijano, une "photo finale" surprenante alors que les sondages promettaient à la gauche 10 à 18 points d'avance. "Nous l'avons emporté au premier tour et maintenant nous avons triomphé au deuxième. Il faut que le Salvador respecte la volonté du peuple", a lancé Sanchez Ceren, l'actuel vice-président de 69 ans, devant un millier de ses partisans clamant "Oui, on peut" et "le peuple uni jamais ne sera vaincu". Un peu plus tôt, l'Alliance républicaine nationaliste (Arena, droite) avait elle aussi annoncé la victoire de son candidat Norman Quijano, ancien maire de la capitale, San Salvador. Devant l'étroitesse de l'écart, le président du TSE, Eugenio Chicas, a demandé qu'aucun des candidats ne proclame sa victoire et a appelé à la "prudence". Le TSE a également ordonné un décompte manuel des bulletins, qui commencera lundi et pourrait durer trois jours. Les deux candidats se sont affrontés lors de ce second tour de l'élection présidentielle pour un mandat unique de cinq ans. (Belga)

Nos partenaires