Salaires des top-managers - "Privatiser pour permettre des salaires élevés, c'est pervers"

29/08/13 à 18:07 - Mise à jour à 18:07

Source: Le Vif

(Belga) Groen a qualifié mercredi de "perversité à son apogée" l'idée du vice-Premier ministre Didier Reynders (MR) de vendre la participation de l'Etat dans des entreprises comme Belgacom et bpost ce qui permettrait d'éviter les plafonds de salaires pour leurs dirigeants. Les écologistes ne veulent absolument pas entendre parler d'exceptions aux rémunérations maximum pour les CEO d'entreprises publiques.

Salaires des top-managers - "Privatiser pour permettre des salaires élevés, c'est pervers"

Pour les Verts, l'affaire est simple. "L'Etat est toujours actionnaire et peut donc dicter les règles qu'il souhaite", estime le chef de groupe Groen à la Chambre, Stefaan Van Hecke. Il veut voir se réduire le fossé entre le salaire des travailleurs et celui du CEO. Groen réfute l'idée qu'il faille des exceptions pour certaines entreprises. Ainsi, il n'a jamais été démontré que les salaires exorbitants des CEO mènent à de meilleures prestations pour les entreprises", selon Stefaan Van Hecke. Il n'est pas non plus acceptable que les travailleurs doivent accepter une baisse de leur pouvoir d'achat, tandis que le patron continue à percevoir un salaire confortable, a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires